ActuBurkina
A la une Santé

Sécurité sanitaire des aliments : un projet pour améliorer les normes de qualité et de sécurité

Le Ministre du Développement Industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des Petites et Moyennes Entreprises, Monsieur Abdoulaye Tall a procédé le jeudi 22 septembre 2022 à Ouagadougou, au lancement du projet « Renforcer les normes de sécurité sanitaire des aliments pour améliorer la compétitivité des PME du Sahel ».

Les PME des secteurs agro-alimentaire et rural du Sahel fournissent des revenus et des possibilités d’emploi à des millions de personnes. Ces PME fournissent environ 80% de denrées alimentaires et environ 96% des chaînes d’approvisionnement locales qui sont cruciales pour les agriculteurs comme la fourniture d’intrants, la logistique, le traitement et la vente au détail.

Pour le représentant de la FAO au Burkina Faso, monsieur Dauda Sau, ce projet apportera un soutien significatif à la mise en œuvre de la Zone de libre-échange Continentale africaine (ZLECAF) dans le secteur agricole et à l’expansion du commerce agricole intra-africain par un soutien accru aux PME agroalimentaires, incluant les associations de produits de base et les organisations d’agriculteurs.

Le projet permettra également une    meilleure collaboration entre les PME à travers le continent et une capacité accrue de diffusion des meilleures pratiques.

L’impact direct attendu de ce projet, selon le ministre Abdoulaye Tall, est d’améliorer les normes de qualité et de sécurité sanitaire des aliments, en priorisant le renforcement de capacités des femmes et des jeunes dans les PME et en développant leur capacité à promouvoir et à commercialiser des produits hygiéniques et de haute qualité à la fois pour les marchés locaux, régionaux et internationaux.

Le projet de renforcement des normes de sécurité alimentaire pour l’amélioration de la compétitivité des PME au Sahel est financé par la Banque Africaine de Développement (BAD) et mis en œuvre au Burkina Faso, au Niger et au Sénégal avec l’appui technique de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO).

DCRP MDICAPME

Articles similaires

CORONAVIRUS AU BURKINA : les tenanciers de maquis et bars appellent le gouvernement à l’aide

ActuBurkina

COVID-19 : le Burkina sur la liste des pays bénéficiaires de l’allègement de la dette annoncé par le FMI

ActuBurkina

Mauritanie: démission du gouvernement

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR