ActuBurkina
A la une Société

Sécurité routière au Burkina : L’ONASER sensibilise au port du casque

Sous le haut patronage, du Premier ministre, Albert Ouédraogo s’est tenue la cérémonie d’ouverture de la sixième édition de la semaine de la sécurité routière ce mardi 9 août 2022 à Ouagadougou. Organisée par l’Office nationale de la sécurité routière (ONASER), cette semaine a pour objectif de sensibiliser la population à l’usage du casque dans la circulation.

« Le port du casque, une nécessité vitale ». C’est sous de ce thème que se tient la sixième édition de la semaine de la sécurité routière du 9 au 13 août 2022 à Ouagadougou. Le choix de ce thème selon les initiateurs, s’explique par le fort taux d’accidents et de pertes en vies humaines liés au non port du casque par des motocyclistes. « Aujourd’hui, plus que jamais, la problématique de la sécurité routière est une préoccupation majeure de tous les gouvernements du monde » a affirmé le patron de la cérémonie, le Premier ministre, Albert Ouédraogo. Malgré les « campagnes d’information, de formation, de sensibilisation et de contrôle-sanction », dit-il, l’insécurité routière reste toujours un fléau de grande envergure au Burkina. Selon le Premier Ministre, parmi les facteurs responsables des accidents de circulation, on note la pratique de la surcharge, le non port de la ceinture de sécurité, la conduite avec les capacités affaiblies dues à l’alcool, la fatigue, etc.

Photo des officiels

Et le ministre en charge des transports, Mahamoudou Zampaligré de renchérir, « 72% des accidentés subissent des traumatismes crâniens dont les réparations nécessitent d’énormes ressources matérielles et financières de la part de l’Etat et des parents des victimes ». Il a précisé que la plupart des accidentés sont en majorité jeunes et sont interpellés à éviter les excès de vitesses, l’usage du téléphone en circulation, les acrobaties sur les voies et enfin au port permanent du casque. A en croire le ministre des transports, parmi les mesures prises pour enrayer ce phénomène, figure en bonne place, l’instauration du port obligatoire du casque pour les motocyclistes et l’intégration obligatoire du casque dans les équipements lors de la vente d’une moto.

Abdoul Wahabou Drabo, ministre des sports et de la jeunesse, représentant des parrains a invité à son tour tous les usagers de la route à adopter un comportement responsable et à sensibiliser leurs proches sur les comportements à risque en circulation. Il a enfin déclaré pour que la sécurité routière ne saurait être l’affaire d’une seule structure ni de quelques acteurs, mais elle est l’affaire de tous.

Precious Greis Ouédraogo (stagiaire)

Articles similaires

GABON : Ali Bongo sera investi demain 27 septembre

ActuBurkina

Crise sécuritaire au Burkina: le MPC pour la création d’une cour martiale pour juger les terroristes

ActuBurkina

Rencontre statutaire entre le Président du Faso et le Conseil supérieur de la Magistrature : pour un renforcement de l’indépendance du pouvoir judicaire

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR