ActuBurkina
A la une Politique

REPRISE DES MUNICIPALES : elle va engloutir 1,2 milliard de FCFA

Le 28 mai prochain, se tiendront  des élections municipales partielles et complémentaires dans 19 communes du pays. Selon  le président de la  Commission électorale nationale indépendante (CENI) Newton Ahmed Barry, le coût total de l’organisation de ces élections  s’élève à un milliard 200 millions de F CFA.

Sur les 19 communes où  auront lieu ces élections, 16 sont concernées par des élections dites «partielles».  En effet, ces localités se distinguent par le fait que le conseil municipal n’a pu être mis en place ou encore n’a pas pu fonctionner du fait des divergences. Il s’agit de l’arrondissement n°4 de Ouagadougou et des communes de Andemtenga, Barani, Dablo, Dandé, Madjoari, Kindi, Kantchari, Saponé, Seytenga, Zabré, Zoaga, Kombori, Kougny, Karangasso Vigué et Ziga.

Quant aux trois autres communes où il est envisagé des élections «complémentaires», il s’agit de celles dont  les élections municipales du 22 mai 2016 n’ont pu se tenir. Ce sont les communes de Béguédo, de Bouroum Bouroum et de Zogoré.

La reprise de ces élections qui engloutira la bagatelle de 1,2 milliard de FCFA, a fait dire au premier responsable de la CENI que ladite somme « aurait pu servir à d’autres priorités urgentes du peuple burkinabè ». Qu’à cela ne tienne, Newton Ahmed Barry a exhorté les différents acteurs à relever le défi qui passe par un bon déroulement du scrutin.

AL CAPPUCCINO

Articles similaires

AFFAIRE SAFIATOU LOPEZ : une délégation de ‘’médiateurs’’ de Zorgho à Ouaga pour rencontrer Roch Kaboré

ActuBurkina

MENAPLN : les affectations des IAC par tirage au sort prévus le 13 septembre  prochain

ActuBurkina

FONER : « une issue favorable » trouvée au problème des étudiants

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR