ActuBurkina
A la une Société

RELECTURE DU CODE DU TRAVAIL : l’UAS appelle au respect des décisions consensuelles

L’Unité d’action syndicale (UAS) était face à la presse ce 9 novembre 2021 à la bourse du travail de Ouagadougou. Au menu des échanges : la relecture en cours du Code du travail, la situation sécuritaire, la privatisation de l’Aéroport de Ouagadougou et la situation des travailleurs de la mairie centrale de Ouagadougou.

Le porte-parole de l’USA Bassolma Bazié, sur le point portant relecture de la loi 028 portant Code du travail, a interpellé les autorités sur le respect des décisions consensuelles issues des discussions entre le Conseil du patronat burkinabè (CNPB) et l’UAS, notamment la limitation du renouvellement du contrat de travail à durée déterminé à deux (02), le déplafonnement des dommages et intérêts et laisser le choix au juge de de décider en fonction du niveau du dommage. « L’UAS tiendra le gouvernement pour responsable des conséquences du non-respect de ces acquis », a affirmé le porte-parole de l’UAS. La faîtière de syndicats a par ailleurs invité le gouvernement à la mise en œuvre diligente des recommandations issues des travaux de la commission d’enquête parlementaire de 2016.

Sur la situation sécuritaire, l’UAS a déploré l’aggravation de l’insécurité et a invité le gouvernement à se pencher sérieusement sur ce problème dont souffrent les populations de plus en plus nombreuses.

Quant à la privatisation de l’Aéroport de Ouagadougou, l’UAS a exhorté les autorités à prendre en compte les revendications du Collectif des syndicats de l’Aéronautique, qui indique-t-elle est marginalisé dans les prises de décisions. Selon lui, toutes les preuves réunies par le collectif des syndicats de l’aéronautique indiquent de la part des autorités, le mépris, le non respects des engagements, la braderie des intérêts du pays.

L’UAS par la voix de Bassolma Bazié a félicité les camarades du collectif syndical de l’aéronautique pour leur unité, leur vigilance, leur engagement et leur détermination.

Les conférenciers du jour ont enfin exprimé leur soutien aux travailleurs de la Mairie Centrale de Ouagadougou affiliés à la Confédération Syndicale Burkinabè (CSB), victimes d’injustice et privés de leurs droits sociaux, et exige un traitement diligent de leur dossier.

Daouda KIEKIETA (Stagiaire)

 

Articles similaires

GUINEE EQUATORIALE : pas de voyage pour les parlementaires sans autorisation du fils du président

ActuBurkina

Fédération Burkina/Mali : Des marcheurs panafricanistes soutiennent l’initiative

ActuBurkina

NORD DU BURKINA : 15 morts dans une attaque à Kain (Oméga)

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR