ActuBurkina
A la une Société

Réconciliation nationale au Burkina : l’Appel de Manéga lance la campagne « Je donne ma main »

Le comité de l’appel de Manéga a animé une conférence de presse le 13 juillet 2022 à l’hôtel des conférences à Ouagadougou. Dans le cadre de la continuité de ses actions d’éducation et d’éveil des consciences, l’appel a lancé la campagne « Je donne ma main pour la réconciliation et la paix ».

La conférence de presse a été un cadre d’échanges entre les membres du comité et les hommes de médias. A l’occasion, madame Dénise Oulon, consciente que toute réconciliation n’est possible que par l’union, a procédé au lancement de la campagne « Je donne ma main pour la réconciliation et la paix ». De son avis, donner la main à l’autre ou accepter la main de l’autre au-delà des civilités n’est pas seulement un symbole fort de générosité, de charité, d’amitié, de confiance et de fraternité mais également un acte de pardon et de la réconciliation. La représentante des femmes du comité a invité chaque burkinabè a brisé le mur de la méfiance, de la haine, de la distanciation. Elle a exhorté tous les burkinabè à faire preuve de pacifisme, de patriotisme, de tolérance et d’adhésion à la réconciliation et à la paix au Burkina.

Par ailleurs, Dénise Oulon a demandé aux Burkinabè de cultiver la paix et la réconciliation: « Dans le respect des convenances sociales et de la différence de l’autre, donnons-nous la main en signe d’exhortation et d’appel à la réconciliation et à la paix pour un sauvetage ultime de notre pays au bord du précipice » Ce fut une opportunité pour le comité de rappeler qu’en juin 2019, l’Appel de Manéga avait été lancé pour plaider la réconciliation nationale, la cohésion, l’unité nationale et la paix. En outre, le 1er février 2022, une délégation de l’Appel a rendu une visite au président Roch Kaboré dans sa résidence surveillée huit jours après son renversement par les militaires. Le but de cette rencontre était de plaider afin qu’il accepte de continuer de jouer un rôle important pour la réconciliation et la paix en tant qu’acteur majeur et ancien président du Burkina. Concernant la rencontre entre les chefs d’Etats burkinabè, l’Appel a exprimé toute sa satisfaction. « L’Appel salue cet acte majeur très significatif au sommet tendant à la décrispation politique et qui offre définitivement des bases positives à l’entreprise de réconciliation nationale à laquelle il s’est attaché depuis trois années sans relâche », a déclaré Dénise Oulon.

Odilia VEBAMBA (Stagiaire)

Articles similaires

PARTICIPATION DU BURKINA AUX JEUX OLYMPIQUES DE RIO : Travailler à éviter les zéros pointés

ActuBurkina

Nigeria : 16 sacs de pénis d’ânes en voie d’être exportés vers Hong Kong, saisis

ActuBurkina

TCHAD : Paris appelle les autorités à fixer une date pour les législatives

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR