ActuBurkina
A la une Société

PROTECTION DE LA VIE PRIVEE A L’ERE DU NUMERIQUE: des députés à l’école de la CIL

 La Commission de la défense et de la sécurité (CODES)  et la Commission des affaires générales, institutionnelles et des droits humains (CAGIDH) de l’Assemblée nationale , en collaboration avec  la Commission de l’informatique et des libertés (CIL), ont initié, le 17 août 2017, à Ouagadougou, un séminaire au profit des députés membres des deux commissions. Objectif : renforcer les capacités des parlementaires de ces commissions-clés dans le domaine sensible de la protection des libertés individuelles et de la vie privée.

 « Comment protéger les libertés individuelles et la vie privée à l’ère du numérique » ? C’est sous ce  thème que s’est déroulé le séminaire initié par la CODES et la CAGIDH, en collaboration avec la CIL,  au profit des parlementaires membres de ces deux structures -clés de l’Assemblée nationale. Il s’est agi de donner aux participants les outils nécessaires à la compréhension des concepts en cause et un éclairage sur le droit positif burkinabè qui régit le domaine.

Selon la présidente de la CIL, Marguerite Ouédraogo/Bonanet,  le premier objectif  de l’atelier vise à  sensibiliser les députés qui  sont des citoyens burkinabè à avoir  la même information contenue dans la loi portant protection  des données  à caractère personnel. « Le second objectif vise à amener les députées à prendre conscience des enjeux liés à la protection des données à caractère personnel et enfin les inviter  à adhérer à la relecture de la loi 010-2004 afin que nous poussions l’adapter au contexte national, régional et international pour que nous corrigions certaines insuffisances de cette loi », a déclaré la présidente de la CIL.  A ce titre,  diverses communications à savoir la présentation de la loi  010-2004/AN du 20 avril portant protection des données à caractère personnel et la CIL,  la sécurité des systèmes d’information et  enjeux liés à la protection des données personnelles, médias et réseaux sociaux : mode d’emploi pour une meilleure protection des données personnelles et de la vie privée du député, et enfin le téléphone portable : ami ou ennemi pour la protection de vos données à caractère personnel ?, étaient  au menu de ce séminaire.

Pour le 1er vice-président de l’Assemblée nationale,  Me Stanislas Benewendé Sankara, représentant le président de ladite institution, le thème abordé va permettre aux députés des deux commissions d’approfondir davantage toute la problématique liée à la protection de la vie privée. « Bien qu’on sache qu’il est trop facile de détruire la vie d’une personne à travers le net par exemple, les députés vont certainement, au regard des 5 thématiques qui seront exposées,  s’approprier l’expertise. Mais notre préoccupation, en amont sinon en aval de cet atelier, est  de nous  outiller par exemple pour pouvoir légiférer car un projet de loi est  en cours  et viendra sur la table des députés au moment opportun. Je pense qu’étant des représentants des populations, notre rôle est de pouvoir sensibiliser les concitoyens afin qu’ils fassent très attention car la piraterie, la manipulation à travers le numérique aujourd’hui est une chose très facile, encore si nous avons à faire à des personnes ignorantes. C’est vraiment une occasion de saluer et de féliciter la CIL et les partenaires qui nous ont soutenus pour tenir cet atelier combien utile pour toute la Représentation nationale et en particulier ces deux commissions qui sont des commissions clés qui vont certainement approfondir les projets de loi et permettre au Parlement de légiférer dignement pour notre pays », a indiqué Me Sankara.

Willy SAGBE

(Stagiaire)    

Articles similaires

POLICE DE PROXIMITE: des formateurs de formateurs outillés

ActuBurkina

CATASTROPHES CLIMATIQUES : les pertes économiques explosent de 151% en 20 ans (ONU)

ActuBurkina

CONDITIONS DE VIE ET DE TRAVAIL DANS LES BOULANGERIES ET PATISSERIES : Boulangers et pâtissiers  menacent d’aller en  grève  

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR