ActuBurkina
A la une Culture

PROMOTION DE LA SCULPTURE : la deuxième édition de la BISO se tient du 8 octobre au 6 novembre prochains à Ouagadougou

Le comité d’organisation de la deuxième édition de la biennale de la biennale internationale de sculpture de Ouagadougou a tenu une conférence de presse la soirée du 24 septembre  2021 à Ouagadougou pour faire le point des préparatifs de l’évènement qui se tiendra du 8 octobre au 6 novembre prochains à l’institut français à Ouagadougou.  Selon le comité d’organisation, la BISO 2021 réunira à Ouagadougou, 18 artistes de divers horizons sculptant sur diverses matières.

La deuxième édition de la biennale internationale de sculpture de Ouagadougou (BISO) se tient du 8 octobre au 6 novembre prochains à l’institut français à Ouagadougou. C’est la principale information donnée par les organisateurs de la biennale, aux hommes de médias dans la soirée du 24 septembre 2021 à Ouagadougou.

Selon les organisateurs, la BISO 2021 réunira 18 artistes sculpteurs sur diverses matières venus du Nigeria, de la Mauritanie, du Burkina Faso, de la France, du Bénin, d’Afrique du Sud, et d’Angola. Ces artistes ont été sélectionnés suite à un appel à projet, selon le selon le critère de pertinence des projets soumis. Ils participeront à des résidences de création avant l’exposition de leurs œuvres à l’institut français un mois durant. L’entrée à l’institut français est libre durant période d’exposition.

Pour le Directeur de cabinet du Ministère de la culture des arts et du tourisme (MCAT), Salifou Taïta, cette biennale de la sculpture n’a pas d’égale dans le monde de par sa caractéristique et son originalité. Elle met en présence selon lui, des gens qui viennent de divers horizon les mains nues pour sortir des choses fabuleuses. Ce qui est exceptionnel. Salifou Taïta a renouvelé le soutient du Le MCAT à la biennale qui prend de l’ampleur. Il a félicité le promoteur pour l’organisation de cet évènement qui met l’art de la sculpture en relief.

De la g. vers la dr. Jean-Pierre Madiéga, représentant la SGBB et Nyaba Ouédraogo, promoteur de la BISO

Selon le promoteur de la BISO, Nyaba Ouédraogo, pour sa deuxième édition en 2021, la biennale explore le thème de l’aventure ambigüe pour rendre hommage à l’écrivain sénégalais Cheick Hamidou Kane.  A l’en croire, à travers ce thème, il est proposé aux artistes de sonder la complexité des identités d’Afrique sous l’ère de la mondialisation. Ce thème est une occasion donnée à l’artiste de s’interroger sur la dualité entre son identité et l’ouverture au monde. « C’est une invite faite aux artistes africains à demeurer authentiques tout en s’ouvrant au monde, car on ne peut pas exister dans le monde en se renfermant sur soi », a laissé entendre Nyaba Ouédraogo.

Jean-Pierre Madiéga, Directeur de communication et marketing de Société générale Burkina Faso, l’un des partenaires de la BISO 2021 a fait savoir que la Fondation société générale devenue la Fondation c’est vous l’avenir accompagne la culture Burkinabè à travers la BISO. « Nous avons un partenariat avec l’institut français, qui permet de prolonger les expositions qui s’y passent au niveau de notre agence prestige à Ouagadougou. Une plateforme qui permet aux artistes du Burkina Faso d’exposer leurs œuvres », a affirmé Jean-Pierre Madiéga. Il a saisi l’occasion pour féliciter le promoteur pour cette initiative qui, selon lui permet aux artistes de trouver un espace pour s’exprimer et d’avoir de la visibilité.

Kiswendsida Fidèle KONSIAMBO

Articles similaires

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU 29 MAI 2019

ActuBurkina

COUP D’ETAT EN TURQUIE : Turkish Airlines licencie 211 employés

ActuBurkina

REGION DE L’EST: le couvre-feu toujours en vigueur

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR