ActuBurkina
A la une Société

Projet Backbone national des télécommunications : Le Premier ministre inaugure à Koudougou, les infrastructures de la phase 1

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a inauguré les infrastructures réalisées dans le cadre de la phase 1 du Projet  Backbone national des télécommunications (PBNT), le  mardi 26 octobre 2021 à Koudougou, chef-lieu de la région du Centre-ouest. D’un linéaire de 2001 km, le réseau traverse la quasi-totalité des régions de notre pays et va permettre à terme, le désenclavement numérique du territoire national.

Les technologies de l’information et de la communication (TIC) sont aujourd’hui au cœur de la croissance des économies. Conscient de cela, le Gouvernement burkinabè s’est résolument tourné vers la construction  du réseau national en fibre optique, dans le cadre du Projet Backbone national des télécommunications (PNBT).

L’inauguration, le  mardi 26 octobre 2021 à Koudougou, des  infrastructures de la phase 1 du PBNT par le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, s’inscrit dans la vision du Gouvernement, de faire du numérique, le levier du développement économique et social de notre pays.

Les infrastructures réalisées dans la cadre de la phase 1 du PBNT sont financées par l’Etat burkinabè et Bank of China, pour un coût total de 59 146 488 202 F CFA. Elles sont  déployées  sur un linéaire de 2001 km.

En termes de couverture nationale, le réseau  s’étend sur 66 communes dont 12 chefs-lieux de régions, 26 chefs-lieux de provinces et 40 communes rurales. En un mot, le réseau  traverse la quasi-totalité des régions du pays et quatre pays voisins, à savoir la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger et le Ghana.

Ces infrastructures vont permettre à terme, le désenclavement numérique du territoire national et la construction d’un pont numérique pour interconnecter tous les pays voisins, le développement de services large bande (abordables et de qualité, au bénéfice des entreprises et des citoyens) et l’administration électronique et les services innovants.

Dans ce sens, elles vont permettre le développement des services en ligne dans le domaine de la santé (e-santé), de la sécurité (e-sécurité), de l’éducation (e-éducation), de la gouvernance (e-gouvernement), de la banque (e-banking) et bien d’autres, en vue de propulser le Burkina Faso dans le concert des nations dont l’économie est tournée vers l’économie du savoir.

Pour le Premier ministre, l’inauguration de ces infrastructures de télécommunications est la concrétisation de la volonté du Chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, de mettre notre pays dans l’ère du digital.

« Le numérique est présent dans plusieurs domaines d’activités et il permet à notre pays d’avancer. Nous avons fait un pas en avant vers la numérisation de notre économie, mais il reste beaucoup à faire et le président du Faso est déterminé à faire en sorte que nous puissions avoir un Data center de grande capacité pour les phases à venir du projet. Cela va nous permettre d’assurer notre autonomie numérique, avec la centralisation de toutes les données de notre pays dans un Data center qui va nous appartenir. Nous travaillons à cela », a-t-il ajouté.

Tout en saluant les parties prenantes qui ont contribué à la bonne exécution du projet, notamment la coopération chinoise, le Chef du Gouvernement a exhorté l’entreprise en charge de l’exploitation, à savoir Telecel Faso, à prendre en charge et à entretenir « de façon correcte », les différentes infrastructures.

DCRP/Primature

Articles similaires

Burkina: un deuil national de 48 heures décrété après l’attaque dans le Loroum

ActuBurkina

Burkina : le général Gilbert Diendéré hospitalisé après un malaise

ActuBurkina

SITUATION NATIONALE : l’UFC pour la mise en place d’une commission vérité-réparation-réconciliation

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR