ActuBurkina
A la une Politique

Présence militaire française sur le continent africain: Paris va réduire ses troupes en Afrique de l’Ouest et du Centre

Paris prévoit de réduire à quelques centaines d’hommes sa présence militaire en Afrique de l’Ouest et centrale, dans le cadre de partenariats « rénovés » et plus discrets annoncés par Emmanuel Macron après de cuisantes déconvenues au Sahel, a appris l’AFP de trois sources concordantes.

Selon le plan envisagé par l’exécutif, actuellement discuté avec les partenaires africains, la France prévoit d’abaisser drastiquement ses forces dites « prépositionnées » sur des emprises militaires. Elle ne gardera en principe qu’une centaine de militaires au Gabon (contre 350 aujourd’hui), une centaine au Sénégal (contre 350), une centaine en Côte d’Ivoire (600 aujourd’hui) et environ 300 au Tchad (1.000 actuellement), d’après deux sources proches de l’exécutif et une source militaire.

Sous réserve d’un changement de cap, alors que la France connaitra sous peu des élections législatives anticipées à l’issue incertaine pour le camp présidentiel, le dispositif devrait ainsi compter à l’avenir aux alentours de 600 militaires, mais sera appelé à croître ponctuellement au gré des besoins exprimés par les partenaires, expliquent ces trois sources proches du dossier. Contacté par l’AFP, l’état-major a décliné tout commentaire. Il s’agit d’une décrue historique…

Emmanuel Macron a missionné en février l’ancien ministre Jean-Marie Bockel pour échanger avec les partenaires africains sur les nouvelles modalités de la présence militaire française sur leur sol. Ses conclusions sont attendues en juillet. Mais les grandes lignes du projet sont déjà prêtes.

La France souhaite aujourd’hui « une présence visible moindre, mais maintenir un accès logistique, humain, matériel à ces pays, tout en renforçant notre action qui réponde aux aspirations de ces pays », a fait valoir mi-mai au Sénat M. Bockel. L’armée prévoit de se doter cet été à Paris d’un commandement dédié à l’Afrique, a appris l’AFP de deux sources proches du dossier. Le général censé prendre sa tête a déjà été désigné…

AFP

 

Articles similaires

Crise sécuritaire au Burkina:  » Damiba, il faut sauver Djibo », Newton Ahmed Barry

ActuBurkina

Burkina : Le Président du Faso a mis fin aux fonctions du Premier ministre Christophe Joseph Marie DABIRE

ActuBurkina

MISS UNIVERSITES/FASO La couronne est revenue à Samira Josiane Ky

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR