ActuBurkina
A la une Politique

POLITIQUE AU BURKINA : Eddie Komboïgo installé comme Chef de file de l’opposition politique (CFOP)

 

 

Le président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Eddie Komboïgo, a été installé à la tête du chef de file de l’opposition politique burkinabè (CFOP) ce vendredi 5 mars 2021 au siège de l’institution à Ouagadougou en présence d’un parterre de personnalités du monde politique et diplomatique.

C’est acté. Eddie Komboïgo, président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) est désormais le Chef de file l’Opposition politique du Burkina. La cérémonie d’installation a été présidée par le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé ce 5 mars 2021 au siège de l’institution à Ouagadougou. Eddie Komboigo parvenu en deuxième position à l’issue de la présidentielle du 22 novembre dernier, remplace ainsi Zéphirin Diabré, président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), devenu ministre chargé de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale dans le gouvernement de Christophe Dabiré II entant que membre de la majorité présidentielle. Selon le président de la cérémonie, la passation de charge entre un président du CFOP entrant et sortant par le président de l’Assemblée nationale est une première au Burkina et mérite d’être perpétuer au regard de la symbolique qui l’accompagne. Pour lui, seul l’intérêt général dot guider toute action politique.

Prenant la parole, le désormais Chef de file de l’Opposition politique a affirmé rester constant sur sa position. Il a fait savoir que ce soit sur la recherche de la paix que sur la réconciliation nationale, l’Opposition politique a toujours fait des propositions constructives. Revenant sur l’élection présidentielle de novembre 2020, Eddie Komboïgo dit demeurer convaincu que sa victoire lui a été volée. En effet, il a fait savoir que dans l’organisation de cette élection, des irrégularités sérieuses qui ont été constatées aussi bien par l’Opposition que par les observateurs internationaux. « Nous avons accepté les résultats comme tels pour préserver la paix au Burkina », a laissé entendre le chef de file de l’Opposition avant de poursuivre en ces termes la meilleure manière de rechercher la paix c’est d’appliquer les textes que nous avons-nous-mêmes élaborés. « Si le code électoral avait été appliqué à la lettre, avec les compilations manuelles et électroniques des résultats il n’y aurait jamais eu de critiques », a conclu le nouveau Chef de file de l’Opposition politique du Burkina.

Kiswendsida Fidèle KONSIAMBO

 

Articles similaires

FETE DU 11-DECEMBRE : « la combativité de nos devanciers s’élève comme un bouclier », dixit Zéphirin Diabré

ActuBurkina

AGRESSIONS A MAIN ARMEE A OUAGA: un réseau de 4 malfrats démantelé

ActuBurkina

CAN 2021: Cameroun vs Burkina Faso : 2 -1 (score final)

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR