ActuBurkina
A la une Santé

Opérationnalisation de l’assurance maladie universelle dans la Région du Centre : L’ONG ASMADE et ses partenaires se concertent

L’ONG ASMADE et ses partenaires ont organisé une journée de dialogue communautaire sur l’opérationnalisation de l’assurance maladie universelle dans la région du centre le 14 Novembre 2022 à la maison des femmes à Ouagadougou. Cette journée de dialogue s’inscrit dans le cadre des sept jours d’activisme pour l’assurance maladie universelle au Burkina.

L’ONG ASMADE en collaboration avec ses partenaires, notamment Diakonia a organisé le 14 Novembre 2022 à la maison de la femme à Ouagadougou, une journée de dialogue communautaire sur l’opérationnalisation de l’assurance maladie universelle dans la région du centre.

Pour Gabriel COMPAORE, membre de l’ONG ASMADE, l’assurance maladie universelle est un programme national qui se veut amener toute la population à accéder aux soins de santé dans les meilleures conditions. La loi qui prévaut sa mise en place a été votée en septembre 2015.  Bien que L’opérationnalisation n’est pas encore totale, il y a un pan important qui a été fait notamment, à l’endroit des personnes indigentes, et tous ceux qui n’ont pas la capacité par leurs propres ressources d’accéder aux soins de santé dans  la Boucle du Mouhoun, le Centre, le Nord et les Hauts Bassins. Les personnes qui ont été identifié comme des personnes vulnérables puissent par le biais de l’AMU passer par les mutuelles sociales et de santé pour accéder aux soins.

Les participants à la journée de dialogue

Et d’ajouter que malgré les nombreux efforts consentis par Diakonia et ses partenaires, des difficultés s’observent dans la mise en œuvre de la politique de l’AMU. Entre autre difficultés, il faut noter la faible communication autour de l’AMU, les erreurs de ciblage et d’enrôlement des indigents, la rupture des médicaments dans les centres de santé publique les retards dans la confection et la transmission des cartes par la CNAMU, le retard des factures individuelles….

Pour parer à ces difficultés voici les recommandation faites pour renforcer la synergie d’action : le développement d’un plan de communication et de marketing social autour de l’AMU par la caisse et le Ministère en charge de la mutualité et de la protection sociale, la fourniture en continue de médicaments essentiels génériques dans tous les centres de santé publique par la CAMEG, le renforcement des capacités techniques et opérationnelles de cellules de veilles par Diakonia et les ONG de mise en œuvre du projet veille citoyenne, assurer une extension au niveau de toutes les régions du Burkina Faso.

Le Secrétaire Général de la mairie de l’arrondissement 5 de Ouagadougou représentant le président de la délégation spéciale de l’arrondissement 5, Ayongo Attiana a confié que les échanges au cours de la journée ont été très utiles pour les participants au regard de l’assiduité de ces dernier ainsi que des recommandations qui ont été faites. Il a exhorté les parties prenant à jouer sa jouer partition pour que les recommandations qui ont faites aboutissent.

Anatou SEONE (stagiaire)

Articles similaires

COTE D’IVOIRE : saisie record de 411 tonnes de cocaïne au large d’Abidjan

ActuBurkina

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU 22 JUILLET 2021

ActuBurkina

PRESIDENTIELLE 2015: Des jeunes appellent à la candidature de Djibrill Bassolé

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR