ActuBurkina
A la une Politique

Opérationnalisation de l’AES: les chefs de la diplomatie du Burkina Faso du Mali et du Niger se concertent pour donner un coup d’accélérateur au processus

Présents à Banjul dans le cadre du sommet de l’Organisation de la Coopération Islamique, les ministres en charge des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger ont tenu une rencontre dans la soirée du 03 mai. Cette rencontre avait pour objectif, de passer en revue les actions menées dans chaque pays, et d’échanger sur les perspectives à court terme pour donner un nouvel élan à la dynamique de l’AES.
 » Ce que nous avons fait jusque-là fascine le monde et nous devons encore faire preuve de persévérance en posant des actes concrets, pour ne pas donner raison à ceux qui ont une idée pessimiste de notre Alliance »,  a laissé entendre le ministre nigérien en charge des Affaires étrangères SEM Bakary Yaou Sangaré à l’entame des échanges.
Tout comme lui, Leurs Excellences Abdoulaye DIOP et Karamoko Jean Marie TRAORE, ont relevé la nécessité d’engager des actions symboliques et concertées, afin redonner à l’AES son rythme du départ.
À ce propos le chef de la diplomatie burkinabè dira que << nous avons commencé avec une cadence que nous devons maintenir, à travers des signaux qui permettront à l’opinion de savoir que la dynamique AES est réellement en marche>>.
Pour lui, il faut dans les brefs délais, élaborer une directive, qui va guider les prises de position des pays de l’AES au niveau des instances internationales.
Cette proposition de canevas, ainsi que l’idée de la tenue rencontres tripartites, et des réunions techniques pour aborder des questions spécifiques qui touchent le quotidien des populations de l’AES, ont été soutenues par les ministres malien et nigérien.
Tous ont reconnu la nécessité de mettre également en place , des mécanismes de solidarité internes, et des projets intégrateurs au sein de l’AES, avec à la clé un cadre de coordination et de suivi des actions.
À cela s’ajoute la prise en compte de la diaspora, que les trois pays veulent davantage mobiliser à travers leurs missions diplomatiques, en vue d’optimiser sa participation à l’opérationnalisation de l’AES.
En attendant, Leurs Excellences Abdoulaye DIOP, Bakary Yaou SANGARE et Karamoko Jean Marie TRAORE, veulent aller vite dans la finalisation des textes du projet de Confédération, qui sera au cœur du sommet des Chefs d’Etat de l’AES.
A cette réunion, les ministres DIOP et TRAORE, ont traduit leur reconnaissance à la République du Niger pour son geste de solidarité, qui a consisté à approvisionner le Mali et le Burkina Faso en hydrocarbures.
DCRP/MAECR-BE

Articles similaires

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU 9 MARS 2017

ActuBurkina

Burkina Faso : L’ADF-RDA invite le « MPSR II à s’assumer au cours des assises nationales « 

ActuBurkina

ATTENTATS MEURTRIERS A PARIS : la compassion du gouvernement burkinabè

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR