ActuBurkina
A la une Politique

Nouvel an 2023:  » Notre Peuple aspire profondément à la paix et à une gouvernance démocratique vertueuse », Pr Augustin LOADA

Ceci est un message de l’Union pour la renaissance – mouvement patriotique sankariste (UNIR-MPS) à l’occasion du nouvel an 2023.

Camarades Militantes, Militants et Sympathisants,

Peuple du Burkina Faso,

A l’entame du nouvel an, l’UNIR-MPS voudrait tout d’abord adresser ses vœux de bonne et heureuse année 2023 à l’ensemble du Peuple burkinabè qui a fort été éprouvé par l’hydre terroriste en 2022. Puisse la nouvelle année apporter à notre Nation, en particulier aux Personnes Déplacées Internes (PDI), sécurité, paix et prospérité. Nos pensées vont à l’endroit des Forces de Défense et de Sécurité (FDS), des Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) ainsi qu’à l’endroit des civils tombés du fait de la barbarie des groupes armés terroristes. L’UNIR-MPS réitère ses sincères condoléances aux familles éplorées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Camarades Militantes, Militants et Sympathisants,

Peuple du Burkina Faso,

L’année écoulée a été caractérisée par une succession d’évènements tragiques, qui ont commencé du reste en 2021, à l’instar du drame d’INATA du 14 novembre 2021 qui a révulsé notre Peuple. A la suite de cette attaque honteuse et humiliante, notre parti n’avait pas hésité à réitérer publiquement son appel à une rupture dans la gouvernance, et à exhorter le Chef de l’État, le Président Roch Marc Christian KABORE à endosser l’uniforme de Chef de Guerre et secouer courageusement le cocotier dans la gestion de notre armée. Malheureusement ces appels n’ont guère été entendus.

Suite à la prise du pouvoir le 24 janvier 2022 du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR) dirigé par le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo DAMIBA, notre Peuple, désespéré, va jeter son dévolu sur le nouveau régime. Hélas, ses espoirs ont été douchés après seulement quelques mois de gouvernance DAMIBA.

Fort de ce constat amer, et après une profonde analyse, notre parti appelait lors du 1er plénum de son Bureau Politique National (BPN) le 16 juillet 2022, à une correction de la trajectoire de la transition et soutiendra également l’appel du Front Patriotique pour l’avènement d’une transition légitime et souveraine. Sourd à ces appels à un changement de stratégie, le lieutenant-colonel DAMIBA a persisté dans ses errements, provoquant des dissensions internes au MPSR. Celles-ci se dénoueront par son éjection du pouvoir le 30 septembre 2022 par des jeunes capitaines, au profit du capitaine Ibrahim TRAORE, avec le soutien d’une partie de notre peuple désabusé.

Camarades Militantes, Militants et Sympathisants,

Notre Peuple aspire profondément à la paix, à la sécurité, à la stabilité et à une gouvernance démocratique vertueuse, sans lesquelles aucun progrès économique et social durable ne peut être réalisé dans notre pays pour le bien du plus grand nombre. Les nouvelles autorités se sont engagées à en créer les conditions en jugulant la crise sécuritaire et humanitaire dans le respect du calendrier de la Transition précédemment convenu avec le président DAMIBA.

Depuis lors, l’UNIR-MPS suit avec attention les actions des nouvelles autorités de la Transition en congruence avec les aspirations à une gouvernance vertueuse exprimées par le peuple insurgé des 30 et 31 octobre 2014 ainsi que les offensives de nos FDS et VDP visant à libérer notre territoire. L’UNIR-MPS leur renouvelle sa confiance et les félicite pour les victoires déjà engrangées, confiante qu’à terme le peuple burkinabè chantera avec eux l’hymne de la victoire.

Dans cette perspective, l’UNIR-MPS souhaite qu’à partir de cette année, toutes les énergies des Burkinabè soient canalisées vers ce but décliné par les autorités de la transition, que l’ensemble de notre Peuple leur apporte son concours pour une libération totale du territoire national. Que les FDS, appuyées par les VDP voient leur cohésion renforcée, et que personne ne soit laissé en marge de ce processus. Car, si la solution militaire est incontournable, la plupart des analystes s’accordent cependant à dire qu’elle n’est pas suffisante.

Que dans cette lutte acharnée contre les groupes armés terroristes, nous ne nous trompons pas d’ennemis, et que cessent les stigmatisations de communautés, les appels aux meurtres ou à des violences illégitimes, qu’elles soient physiques ou verbales, les exactions et les dérives constatées ça et là, car cela ne fait que jeter de l’huile sur le feu et précipiter la descente aux enfers de notre État-Nation déjà fragilisé. C’est pourquoi, l’UNIR-MPS encourage ses militants et sympathisants, et l’ensemble des Burkinabè à se départir de ces comportements répréhensibles et à promouvoir la cohésion sociale, le vivre-ensemble. Elle attend des pouvoirs publics qu’ils demandent des comptes à ceux qui commettent les abus, conformément aux textes en vigueur pour que force reste à la loi.

Dans le même sens, l’UNIR-MPS souhaite que soit lancé le chantier des réformes nécessaires à la refondation de notre système de gouvernance, dans la perspective du rétablissement d’un ordre constitutionnel rénové. Ce processus doit être engagé cette année dans une approche participative et inclusive, gage d’une durabilité et appropriation des réformes qui en sortiront.

Camarades Militants, Militantes et Sympathisants,

Sur le plan de la vie du parti, la fin de l’année 2022 a connu le retrait du camarade Me Bénéwendé Stanislas Sankara de la présidence de l’UNIR-MPS, marquant ainsi sa volonté de passer le flambeau à une autre génération. Cette marque de grandeur de ce leader politique aguerri à la lutte révolutionnaire est aussi une marque de confiance envers les militants et militantes qu’il a inspirés des années durant, et à qui il a insufflé les valeurs du sankarisme, voie royale pour la libération et le développement du Burkina Faso. C’est pourquoi, la direction intérimaire de l’UNIR/MPS voudrait, à l’orée de cette nouvelle année, féliciter le camarade Me Bénéwendé Stanislas SANKARA pour son sens du sacrifice et l’exemplarité de son leadership, et lui présenter ses vœux les meilleurs, en attendant de le faire de vive voix.

A l’endroit des camarades militants et militantes des différentes structures et instances ou sympathisants de l’UNIR-MPS, la direction intérimaire fait le serment que la ligne du parti sera maintenue et consolidée. Elle les invite à rester mobilisés pour les luttes prochaines qui seront menées pour que triomphent les idéaux du sankarisme.

Pas un Pas sans le Peuple ! Avec le Peuple Victoire !

Ouagadougou le 10 janvier 2023

Le Président par Intérim

Pr Augustin LOADA

Articles similaires

Assemblée législative de transition : Le gouvernement interpellé sur la réglementation de la vente de matériels militaires sur le marché

ActuBurkina

AFFAIRE DSK : « j’ai eu envie de me suicider » (Nafissatou Diallo)

ActuBurkina

UNE ONG RECHERCHE UN DIRECTEUR DES PROGRAMMES, DES ETUDES ET DE LA PLANIFICATION

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR