ActuBurkina
A la une Politique

NIGERIA : nouvel appel à la démission de Buhari

Le gouverneur Ayodele Fayose de l’Etat d’Ekiti au Nigéria demande à nouveau au président Buhari de démissionner.

Où se trouve la vérité dans l’affaire Buhari, le président du Nigeria. En tout cas, le Daily Nation informe que Muhammadu Buhari est hospitalisé à Londres et serait sous respirateur artificiel. Le même journal renseigne que le président Buhari a été admis à l’hôpital West End Endroit de Londres où il a été placé sous assistance respiratoire depuis le 6 juin.

Son épouse Aisha Buhari devait faire une apparition symbolique à une réunion d’épouses de chefs d’État  se tenant en marge du sommet de l’UA le  3 juillet  dans la capitale éthiopienne, Addis Abeba avant d’aller l’assister à Londres.

M.Fayose insiste sur la nécessité pour le président Muhammadu Buhari de permettre au président par intérim, le Professeur Yemi Osinbajo, de continuer la gouvernance du pays.

« De la manière dont Buhari avait demandé la destitution de Yar’Adua en 2010, j’insiste aujourd’hui qu’il doit être forcé à quitter le pouvoir« , a-t-il déclaré sur son compte twitter.

Il a également critiqué les « manipulateurs » qui refusent de divulguer la vérité sur l’état sanitaire du président Buhari.

Dans une série de réactions sur les réseaux sociaux mercredi, Fayose a appelé les Nigérians à s’unir pour tirer la nation de sa situation actuelle.

Ayodele Fayose insiste que le président du Nigéria doit démissionner pour que le pays puisse avancer. “Il est temps que le président jette l‘éponge, démissionne et permette au pays d’aller de l’avant”, avait-il déclaré, devant des journalistes.

« Le Nigéria nous appartient à tous et son intérêt collectif est supérieur à celui d’un individu ou d’un groupe. Ensemble, nous devons sauver le pays « , a-t-il ajouté.

Le 29 juin dernier, le  même gouverneur avait  réclamé la démission du président nigérian, deux mois après le départ du chef de l’Etat pour Londres où il est soigné pour une maladie qui n’a pas été dévoilée.

Avec BBC Afrique

 

Articles similaires

CRISE DANS LE SECTEUR DE LA SANTE: la CNDH invite les acteurs à « renouer le dialogue »

ActuBurkina

Crise au Niger : les Prélats ouest-africains interpellent la CEDEAO et l’UA

ActuBurkina

COMIN-YANGA DANS LE KOULPELOGO : l’attaque du commissariat de police repoussée

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR