ActuBurkina
A la une Société

NIGERIA : une maison de Jonathan Goodluck pillée pendant 3 mois par des policiers

Une affaire aussi inhabituelle que surprenante. Une résidence située à Abuja appartenant à l’ancien chef d’Etat nigérian Jonathan Goodluck cambriolée par des policiers qui étaient censés la protéger.

L’histoire a été rendue publique par le site internet nigérian Premium Times et confirmée selon le site par le porte-parole de l’ancien chef d’Etat. À en croire Premium Times, les trois agents de police – deux sergents et un inspecteur – ont pillé systématiquement la maison durant trois à partir de mars 2016. Les mis en cause seraient à présent aux arrêts.

M.Jonathan, qui aurait visité la propriété après le pillage selon l’article, a évoqué directement la question avec l’inspecteur général de la police.

Au nombre des articles dérobés, 5 sacs de costumes personnalisés, 10 ensembles de trois pièces typiques du nord du Nigeria, 36 téléviseurs plasma, 25 réfrigérateurs, des meubles ou encore des climatiseurs. Ces objets étaient ensuite revendus sur un populaire marché d’occasion d’Abuja.

Ancien gouverneur de l’Etat de Bayelsa, Goodluck Jonathan a occupé cette maison pendant environ un an, du temps où il était le vice-président. Il a ensuite emménagé à Aso Rock, le palais présidentiel, en sa qualité de président par intérim au décès du chef de l’Etat Umaru Musah Yar’Adua en 2010. Vainqueur de la présidentielle en 2011, Goodluck Jonathan y est resté jusqu‘à sa débâcle à la présidentielle de 2015, face à l’actuel président Muhammadu Buhari.

Une certaine opinion nigériane lui reproche un pic de corruption lors de son mandat et sa mauvaise gestion de la gangrène Boko Haram.

Africanews

Articles similaires

La Côte d’Ivoire: pays le plus heureux d’Afrique de l’Ouest (World Happiness Report 2022)

ActuBurkina

LEGISLATIVES 2020 : la réception des dossiers de candidature prévue du 17 au 23 septembre

ActuBurkina

Contribution à l’effort de guerre : les militaires, gendarmes et policiers radiés de 2011 remettent 127 000 FCFA au ministre d’Etat, Bassolma Bazié

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR