ActuBurkina
A l'etranger A la une Economie

Niger : le gouvernement envisage de retirer un permis d’exploitation d’uranium détenu par le canadien GoviEx

Au Niger, le gouvernement veut retirer le permis d’exploitation minière pour le projet d’uranium Madaouela, si la production ne commence pas avant le 3 juillet 2024. C’est l’annonce faite le 19 avril par le propriétaire du projet, le canadien GoviEx Uranium, qui précise qu’il mène des discussions pour trouver une solution à cet ultimatum.

Si la compagnie canadienne ne précise pas les raisons à l’origine de ce retrait éventuel de permis, il faut souligner que l’article 39 du code minier nigérien indique que le titulaire d’un permis pour grande exploitation « est tenu de commencer les travaux de développement et de mise en exploitation du gisement dans un délai de deux ans ». Alors que GoviEx dispose d’un permis minier valable 20 ans sur le projet Madaouela depuis 2015, le retard dans l’entrée en production du gisement peut expliquer la décision de Niamey…

Alors que GoviEx avait annoncé le début de la production en 2025, elle ne pourrait respecter cet engagement qu’après l’obtention du financement nécessaire. La compagnie a réalisé une étude de faisabilité évaluant cet investissement initial pour la mine Madaouela à 343 millions de dollars, avec la possibilité de créer jusqu’à 800 emplois sur sa durée de vie prévue. Elle a également négocié des accords de vente de la future production qui devrait atteindre 50,8 millions de livres d’uranium sur 19 ans.

Au Niger, rappelons que l’uranium est le premier produit d’exportation d’un secteur extractif qui représentait 7,6 % du PIB et 6,52 % des recettes de l’État en 2020, selon les derniers chiffres de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) publiés en 2022. Le gouvernement détient des intérêts minoritaires dans les projets d’uranium, notamment 20 % dans celui de Madaouela.

Agenceecofin

Articles similaires

3e numéro du club de la presse : la régulation des médias en temps de crise au cœur des échanges

ActuBurkina

ActuBurkina

Cybercriminalité : Un commercial en Orange money à détourné plus de 19 millions de FCFA

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR