ActuBurkina
A l'etranger A la une Société

Niger : Le Balai Citoyen «réclame la libération de Abdoulaye Seydou»

Ceci est un communiqué du Balai Citoyen contre l’arrestation du leader du M62 au Niger. Par ce communiqué il invite tous les africains épris de justice et de volonté de libération du continent africain à se mobiliser pour soutenir les acteurs engagés du Niger et particulièrement le camarade Abdoulaye SEYDOU.

Le Balai Citoyen a appris l’arrestation, l’inculpation et l’incarcération de notre camarade Abdoulaye SEYDOU, Président du Réseau Panafricain pour la Paix, la Démocratie et le Développement (REPPAD) et coordonnateur national du M62 à la prison de haute sécurité de Kollo depuis le lundi 23 janvier 2023.

𝐋𝐞 𝐁𝐚𝐥𝐚𝐢 𝐂𝐢𝐭𝐨𝐲𝐞𝐧 𝐜𝐨𝐧𝐝𝐚𝐦𝐧𝐞 𝐟𝐞𝐫𝐦𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐜𝐞𝐬 𝐚𝐜𝐭𝐞𝐬 𝐪𝐮𝐢 𝐫𝐞𝐬𝐬𝐞𝐦𝐛𝐥𝐞𝐧𝐭 𝐚̀ 𝐭𝐨𝐮𝐭 𝐩𝐨𝐢𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐯𝐮𝐞 𝐚̀ 𝐮𝐧𝐞 𝐭𝐞𝐧𝐭𝐚𝐭𝐢𝐯𝐞 𝐝𝐞 𝐦𝐮𝐬𝐞𝐥𝐥𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐦𝐨𝐛𝐢𝐥𝐢𝐬𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐮 𝐩𝐞𝐮𝐩𝐥𝐞 𝐧𝐢𝐠𝐞́𝐫𝐢𝐞𝐧 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐬𝐨𝐧 𝐛𝐢𝐞𝐧-𝐞̂𝐭𝐫𝐞 𝐞𝐭 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐩𝐥𝐮𝐬 𝐝𝐞 𝐬𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐚𝐢𝐧𝐞𝐭𝐞́ 𝐧𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐚𝐥𝐞.

En effet, le REPPAD et d’autres structures sœurs, à travers le mouvement M62, ont engagé des actions fortes contre la cherté de la vie, la hausse du prix du gasoil, l’installation des bases militaires étrangères, l’impunité et l’injustice au Niger. Les rassemblements organisés ont toujours connu une forte mobilisation des nigériens, ce qui dénote de l’adhésion populaire aux mots d’ordre. Dans de pareilles circonstances, les autorités en déphasage avec les aspirations du peuple, usent de subterfuges, soit pour décrédibiliser les leaders de la mobilisation, ou à défaut, les priver de leur liberté, voire attenter à leurs vies. Au Niger, l’option semble être la décapitation de la mobilisation par l’isolement de son leader par l’instrumentalisation des forces de sécurité et de la justice. Le caractère rocambolesque des évènements et des circonstances de l’arrestation de notre camarade le démontre.

Aussi, suite aux évènements dramatiques survenus sur le site aurifère de Tamou le 24 octobre 2022, où l’armée nigérienne est soupçonnée de bavures dans le prolongement d’une opération de riposte contre des actes terroristes, le REPPAD avait décidé de mener une enquête terrain avec d’autres structures membres du Mouvement M62 pour faire le point sur la situation des Droits Humains. C’est ainsi qu’ils ont lancé un appel à témoins afin de permettre aux survivants et aux parents de victimes de faire des témoignages relatifs aux pertes en vies humaines, disparitions et blessés. Après la publication de l’appel à témoins, le camarade Abdoulaye Seydou a fait l’objet de plusieurs interpellations suivies d’auditions au niveau de la police judiciaire, avant de se voir présenter devant le procureur de la république, qui a engagé une poursuite contre lui pour « production, mise à la disposition du public et diffusion de données de nature à troubler l’ordre public ». Le procureur estima qu’en l’espèce, notre camarade sape le moral de l’armée en chargeant l’institution militaire d’actes de carnage à Tamou.

Après plusieurs reports, à la demande de la partie civile, le procès s’est ouvert le lundi 23 janvier 2023 au Tribunal de Grande Instance Hors classe de Niamey pour le jugement de ladite affaire. A l’ouverture du procès, l’avocat de l’Etat du Niger et le ministère public ont tous affirmé abandonner la poursuite contre le camarade Abdoulaye SEYDOU. Ce dernier s’est vu alors signifier qu’il n’est plus poursuivi dans le cadre de cette affaire. Etonnamment, une autre convocation lui sera remise plus tard pour se présenter au cabinet du procureur de la république. Il se verra notifié un autre chef d’accusation, celui de « complicité d’incendie sur le site de Tamou ». Inculpé, il est mis sous mandat de dépôt à la prison de haute sécurité de Kollo.

𝐋𝐞 𝐁𝐚𝐥𝐚𝐢 𝐂𝐢𝐭𝐨𝐲𝐞𝐧, 𝐬𝐨𝐥𝐢𝐝𝐚𝐢𝐫𝐞 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐥𝐞 𝐩𝐞𝐮𝐩𝐥𝐞 𝐧𝐢𝐠𝐞́𝐫𝐢𝐞𝐧 𝐪𝐮𝐢 𝐬𝐞 𝐛𝐚𝐭 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐬𝐚 𝐬𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐚𝐢𝐧𝐞𝐭𝐞́ 𝐞𝐭 𝐜𝐨𝐧𝐭𝐫𝐞 𝐥’𝐢𝐧𝐣𝐮𝐬𝐭𝐢𝐜𝐞, 𝐝𝐞́𝐧𝐨𝐧𝐜𝐞 𝐜𝐞𝐭 𝐚𝐜𝐡𝐚𝐫𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐜𝐨𝐧𝐭𝐫𝐞 𝐥𝐞 𝐥𝐞𝐚𝐝𝐞𝐫 du 𝐌𝟔𝟐. 𝐈𝐥 𝐢𝐧𝐯𝐢𝐭𝐞 𝐥𝐞𝐬 𝐚𝐮𝐭𝐨𝐫𝐢𝐭𝐞́𝐬 𝐧𝐢𝐠𝐞́𝐫𝐢𝐞𝐧𝐧𝐞𝐬 𝐚̀ 𝐞́𝐜𝐨𝐮𝐭𝐞𝐫 𝐥𝐚 𝐯𝐨𝐢x 𝐞𝐭 𝐥𝐞𝐬 𝐚𝐬𝐩𝐢𝐫𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐝𝐮 𝐩𝐞𝐮𝐩𝐥𝐞 𝐞𝐧 𝐝𝐨𝐧𝐧𝐚𝐧𝐭 𝐬𝐮𝐢𝐭𝐞 𝐚̀ 𝐬𝐞𝐬 𝐫𝐞𝐯𝐞𝐧𝐝𝐢𝐜𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐥𝐞́𝐠𝐢𝐭𝐢𝐦𝐞𝐬 𝐬𝐮𝐫 𝐥’𝐚𝐦𝐞́𝐥𝐢𝐨𝐫𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞𝐬 𝐜𝐨𝐧𝐝𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐝𝐞 𝐯𝐢𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐩𝐨𝐩𝐮𝐥𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐞𝐭 𝐥𝐞 𝐝𝐞́𝐩𝐚𝐫𝐭 𝐝𝐞𝐬 𝐟𝐨𝐫𝐜𝐞𝐬 𝐞́𝐭𝐫𝐚𝐧𝐠𝐞̀𝐫𝐞𝐬 𝐝𝐮 𝐭𝐞𝐫𝐫𝐢𝐭𝐨𝐢𝐫𝐞.

𝐋𝐞 𝐁𝐚𝐥𝐚𝐢 𝐂𝐢𝐭𝐨𝐲𝐞𝐧 𝐫𝐞́𝐜𝐥𝐚𝐦𝐞 𝐥𝐚 𝐥𝐢𝐛𝐞́𝐫𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐬𝐚𝐧𝐬 𝐜𝐨𝐧𝐝𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐮 𝐜𝐚𝐦𝐚𝐫𝐚𝐝𝐞 𝐀𝐛𝐝𝐨𝐮𝐥𝐚𝐲𝐞 𝐒𝐄𝐘𝐃𝐎𝐔, 𝐢𝐧𝐣𝐮𝐬𝐭𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐢𝐧𝐜𝐚𝐫𝐜𝐞́𝐫𝐞́ 𝐚𝐮 𝐜𝐚𝐦𝐩 𝐩𝐞́𝐧𝐚𝐥 𝐝𝐞 𝐊𝐨𝐥𝐥𝐨 𝐞𝐭 𝐭𝐢𝐞𝐧𝐭 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐬𝐞𝐮𝐥 𝐫𝐞𝐬𝐩𝐨𝐧𝐬𝐚𝐛𝐥𝐞 𝐥𝐞𝐬 𝐚𝐮𝐭𝐨𝐫𝐢𝐭𝐞́𝐬 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝟕𝐞 𝐫𝐞́𝐩𝐮𝐛𝐥𝐢𝐪𝐮𝐞 𝐝𝐮 𝐍𝐢𝐠𝐞𝐫 𝐝𝐞 𝐭𝐨𝐮𝐭 𝐜𝐞 𝐪𝐮𝐢 𝐥𝐮𝐢 𝐚𝐝𝐯𝐢𝐞𝐧𝐝𝐫𝐚𝐢𝐭.

Enfin, le Balai Citoyen invite tous les africains épris de justice et de volonté de libération du continent africain à se mobiliser pour soutenir les acteurs engagés du Niger et particulièrement le camarade Abdoulaye SEYDOU.

Face à l’incapacité de nos dirigeants de privilégier les intérêts de nos pays et du continent, nous devons accroitre notre mobilisation citoyenne et panafricaine pour les faire reculer et faire refluer les forces impérialistes afin de desserrer leur étau sur le développement de l’Afrique.

Notre nombre est notre force !

Ensemble, on n’est jamais seul !

𝐏𝐨𝐮𝐫 𝐥𝐞 𝐁𝐚𝐥𝐚𝐢 𝐂𝐢𝐭𝐨𝐲𝐞𝐧, 𝐥𝐚 𝐂𝐨𝐨𝐫𝐝𝐢𝐧𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐍𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐚𝐥𝐞

Articles similaires

PROMOTION DES ECONOMIES D’ENERGIES : la campagne nationale de sensibilisation lancée

ActuBurkina

MARCHE DU 29 NOVEMBRE : l’ADP et la CCP appellent à une forte mobilisation

ActuBurkina

SOUTIEN AUX FDS : le 28 septembre décrété journée de collecte de fonds par le CFOP

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR