ActuBurkina
A la une Société

NIGER : Boko Haram revendique l’attaque sanglante dans la région de Diffa

Le groupe jihadiste nigérian Boko Haram a revendiqué l’attaque sanglante dans la région de Diffa, dans le Sud-Est du Niger, proche du Nigeria, qui a fait au moins 27 morts ce weekend.

L’assaut a coûté la vie à 27 personnes. Sur le plan matériel, environ 1000 maisons ont été détruites, le marché central et de nombreux véhicules incendiés. Les déplacés vivant dans la localité dénoncent l’incurie des pouvoirs publics.

 » Notre localité a été abandonnée par le gouvernement local. Ce n’est plus un endroit paisible. Boko Haram nous a perturbés. Nous demandons au gouvernement de nous ramener sur la terre de nos pères », Abubakar Talba, réfugié dans le camp de Diffa.

La localité de Toumour a été détruite à 60 % selon les autorités. Elle est située dans la région de Diffa qui abrite selon l’ONU, 300 000 réfugiés qui ont fui les exactions des groupes djihadistes. Des déplacés qui disent vivre dans des conditions insoutenables.

 » Nous sommes fatigués de vivre à Diffa, au Niger. Nous sommes en difficulté, nous sommes préoccupés par la faim. Il n’y a pas de terres cultivables pour nous, pas de commerce, nous ne pouvons rien faire ici « , souligne Abubakar Talba.

Suffisant pour susciter le désir du retour au bercail. L’assaut de samedi contre la ville de Toumour est intervenu à quelques heures du démarrage des élections municipales et régionales au Niger.

– Boko Haram revendique l’attaque 

« Nous, combattants de Jama’atu Ahlissunnah lid Da’awati Wal Jihad, sous le commandement d’Abubakar Shekau, informons le monde que nous sommes responsables de l’attaque sur la ville de Diffa, en République du Niger », déclare un djihadiste le visage recouvert d’un turban en camouflage, dans une vidéo de propagande envoyée dimanche soir.

« C’est pour vous prévenir qu’à l’approche des festivités d’infidèles, il n’y aura pas de paix », annonce-t-il à une dizaine de jours des fêtes chrétiennes de Noël, souvent meurtrières dans le nord-est du Nigeria, bastion du groupe.

Depuis 2016, le groupe Boko Haram est divisé en deux factions : celle d’Abubakar Shekau, le chef historique du groupe, et l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap), affilié à l’organisation Etat islamique (EI) – notamment installé autour du lac Tchad…

AFP

Articles similaires

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU 5 JANVIER 2017

ActuBurkina

PLAN BURKINA RECRUTE UN COORDONNATEUR PROJET

ActuBurkina

Marley d’Or 2023 : Folio le nuage remporte le graal

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR