ActuBurkina
A la une Société

Modernisation de l’administration: les acteurs font le bilan des actions menées

L’ouverture des travaux de la session 2021 du Conseil national de modernisation de l’administration et de la bonne gouvernance (CNMABG) s’est déroulée ce lundi 28 juin 2021 à Ouagadougou, sous la  présidence du Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré. Cette tribune  est une occasion de faire un bilan des actions de modernisation  de l’administration, d’identifier les faiblesses et de formuler des recommandations, en vue d’améliorer l’efficacité de l’action administrative et la qualité des prestations.

Le chantier 3 du Programme présidentiel 2021-2025 est intitulé : Réformer l’Etat,  moderniser et professionnaliser l’administration publique ». Cette vision et les convictions du Chef de l’Etat, sont traduites dans l’axe 2 du Nouveau référentiel sur le développement (RND 2021-2025), consacré à l’approfondissement des réformes institutionnelles et à la modernisation de l’administration publique.

La tenue de la session ordinaire 2021 du Conseil national de modernisation de l’administration et de la bonne gouvernance (CNMABG) s’inscrit dans cette vision. Elle a pour objectif, de faire un bilan des actions de modernisation  de l’administration, d’identifier les faiblesses et de formuler des recommandations, en vue d’améliorer l’efficacité de l’action administrative et la qualité des prestations.

Selon le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Séni Mahamadou Ouédraogo, ce conseil fait suite à l’adoption d’une Stratégie nationale de modernisation de l’administration publique (SNMAP) pour la période 2021-2025, qui vise à terme, à accroître la performance de l’administration publique dans la production des biens  et services publics de qualité pour la satisfaction des usagers/clients.

Pour lui, dans un contexte de reconstruction d’une démocratie véritable marquée par des ressources limitées, des revendications légitimes des citoyens, des attaques terroristes à répétition et la survenue de la pandémie à Covid-19, le Burkina Faso doit opérer des ruptures qui s’imposent et inventer de nouvelles plages d’interventions fertiles pour la mise en œuvre effective des actions de modernisation de l’administration et de promotion de la bonne gouvernance.

Le PM, Christophe Dabiré, a présidé l’ouverture de la session

 

« A ce titre, mon département travaille à améliorer l’accessibilité et la qualité des services aux clients de l’administration par le développement de e-services tels que E-concours, le Système d’inspection du travail automatisé (SITA), la Plateforme de gestion des plaintes et suggestions des usagers clients, la Plateforme de retraite informatisée, simplifiée et centralisée pour les actes (PRISCA), etc. Ces réformes ont été conduites de façon participative et inclusive et ont bénéficié de la contribution fort appréciable de la diaspora », a expliqué Séni Ouédraogo.

Sur la base du RND, le Premier ministre a promis de  traduire les priorités du Chef de l’Etat sous la forme d’orientations pour la programmation et la mise en œuvre des actions en matière de modernisation et de bonne gouvernance, au sein des départements ministériels et des institutions, au cours de l’année 2022.

Par ailleurs, avant l’ouverture des travaux, il a invité les participants à avoir une pensée pieuse pour tous nos compatriotes (populations civiles, forces de défense et de sécurité et volontaires pour la défense de la patrie) tombés ces dernières semaines sous les balles assassines des groupes armés terroristes.

De ce fait, il  a fait observer une minute de silence en  hommage à tous les disparus, du fait de l’hydre terroriste.

Du reste, Christophe Joseph Marie Dabiré a saisi cette occasion pour renouveler l’appel du  président du Faso à l’ensemble des forces vives de notre Nation. « Il s’agit, dans une union sacrée, d’œuvrer aux côtés du Gouvernement, pour un retour à la paix, à la sécurité et à la santé, sans lesquelles il n’y a point de développement, ni de modernisation de l’administration », a-t-il insisté. Il a également dédié cette session aux femmes et aux hommes de l’administration qui, au risque de leur vie, se battent chaque jour, pour asseoir la base de la modernisation de l’administration et de la bonne gouvernance.

DCRP/Primature

Articles similaires

BURKINA : 03 FDS blessés à Naré dans le Centre -Nord, suite à l’explosion d’un engin improvisé

ActuBurkina

CORONAVIRUS : les 15 propositions d’un groupe de juristes pour stopper la maladie au Burkina

ActuBurkina

MALI : des tirs nourris au camp de Kati, le ministre des Finances enlevé (médias)

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR