ActuBurkina
A la une Société

MINES AU BURKINA : Le Réseau Afrique jeunesse pour une contribution efficace au développement local

Le Réseau Afrique jeunesse a organisé ce jeudi 24 septembre 2020, à Ouagadougou, un symposium national sur la contribution des mines au développement local du Burkina Faso. Cette rencontre avait pour objectif de permettre aux parties prenantes de se concerter autours des nouveaux mécanismes et des enjeux de la contribution des mines au développement local. 

La problématique centrale au cours de ce symposium était axée sur le Fonds minier de développement local. Ce fonds financé à 80 % par les miniers et à 20 % par l’Etat Burkinabè est affecté au financement des plans régionaux et communaux de développement. Le coordonnateur du Réseau Afrique jeunesse, Daniel Da Hien a confié que cette rencontre a permis aux participants du symposium de clarifier le champ d’investigation du Fonds minier participants et de faire des suggestions à l’Etat. Il a poursuivi pour dire que l’insécurité impacte sérieusement joue l’activité minière mais des dispositions ont été prises par les investisseurs pour parer aux difficultés sécuritaires. « Nous sommes au stade d’interpellation des autorités pour la relecture des différents textes liés à l’utilisation du Fonds minier de développement local pour un développement local efficace et efficient », a laissé entendre le coordonnateur du Réseau Afrique jeunesse.

Concernant le Covid-19, Daniel Da Hien a soutenu que les stratégies mises en place au niveau des sites miniers demeurent efficaces. Il a relevé que les échanges au cours du symposium ont permis de dégager les zones d’ombre sur le secteur minier que l’on accusait de contribuer à la propagation de la maladie à coronavirus. « Je pense que l’Etat devrait s’inspirer du dispositif mis en place sur les sites aurifères », a-t-il affirmé.

Pour le maire de la commune de Yalgo et président du réseau national des maires des communes minières du Burkina Faso, Issaka Yaméogo, le Fonds minier de développement local contribue au développement local dans l’investissement des secteurs structurants. Il a fait savoir que que ce symposium a permis aux maires des communes abritant des sites miniers d’avoir une lisibilité sur leurs responsabilités en lien avec le Fond minier. « Au sortir de ce symposium, chaque maire avec son conseil municipal et l’ensemble de tous les acteurs au niveau local, pourrait voir comment investir le Fonds minier dans les secteurs les plus importants et les plus prioritaires. », a-t-il conclu.

En rappel, de 2017 à 2020, c’est environ 51 milliards de F CFA qui ont été mobilisés et transférés aux différentes collectivités.

 

Kiswendsida Fidèle KONSIAMBO

 

Articles similaires

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU 20 JANVIER 2016

ActuBurkina

FORMULATION DU COMPACT II : Le MCA apporte un soutien de plus de 4 milliards de FCFA

ActuBurkina

GUINEE EQUATORIALE :  point de chute de Yahya Jammeh

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR