ActuBurkina
A la une Société

Migrants: au moins 400 personnes tuées dans la traversée vers l’Europe

Un nouveau naufrage de navire transportant des migrants a fait au moins 400 morts, au large de l’Italie, selon un premier bilan susceptible de s’alourdir si l’on en croit les témoignages des survivants recueillis par les garde-côtes italiens. Cela porte à plus de 900 le nombre de personnes tuées en Méditerranée en tentant la traversée vers l’Europe depuis le début de cette année.

Le navire arrivait de Libye, avec 550 personnes à son bord. Selon les témoignages de survivants, le bateau a chaviré une journée après avoir pris la mer, mais la date exacte du naufrage reste encore inconnue, tout comme les circonstances dans lesquelles il s’est déroulé.

900 morts depuis le début 2015

Les gardes-côtes italiens ont secouru 144 personnes lundi, et récupéré neuf corps en mer. Les survivants ont ensuite été débarqués au port de Reggio Calabria, dans le sud de l’Italie. C’est sur la base de leurs témoignages que l’Organisation internationale pour les migrations et l’ONG Save the Children ont démarré mardi l’enquête sur ce dernier naufrage en date. Au moins 400 personnes auraient péri, dont des enfants, ce qui porte à 900 le nombre de migrants tués en mer depuis le mois de janvier dernier. En 2014, sur la même période, 47 personnes avaient été tuées dans les mêmes circonstances.

L’Italie du Sud se trouve confrontée depuis plusieurs semaines à une nouvelle hausse des arrivées de candidats à l’émigration en Europe. Les gardes-côtes italiens ont annoncé avoir porté secours à pas moins de 42 navires, au cours des seules journées de dimanche et lundi. Depuis début d’avril, ce sont 10 500 nouveaux arrivants qui ont été enregistrés en Italie, poussant Angelino Alfano, ministre de l’Intérieur, à lancer un appel aux structures d’accueil de demandeurs d’asile et réfugiés de tout le pays en vue de trouver 6 500 places supplémentaires en urgence. « La saison 2015 du trafic de migrants a repris dans toute son ampleur », résume, lapidaire, l’OIM.

RFI

Articles similaires

ENTREE EN VIGUEUR DU PORT OBLIGATOIRE DU CACHE-NEZ DANS LES ECOLES : voici notre constat

ActuBurkina

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU 20 SEPTEMBRE 2017

ActuBurkina

TOGO : L’opposition refuse de rencontrer la mission de l’OIF

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR