ActuBurkina
A l'etranger A la une Politique

MALI : L’ex Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga placé sous mandat de dépôt

L’ancien Premier ministre malien, Soumeylou Boubeye Maïga a été placé sous mandat de dépôt, ce jeudi 26 août 2021 par la chambre d’accusation de la Cour suprême du Mali dans l’affaire de l’achat d’un avion présidentiel pendant la présidence d’Ibrahim Boubacar Keïta, a-t-on appris de notre confrère FRI.

L’ancien chef du gouvernement malien s’est rendu à la Cour suprême après avoir reçu, la veille, une convocation. Son avocat et un membre de la Cour suprême ont confirmé la mise sous mandat de dépôt, c’est-à-dire son arrestation après inculpation.

L’arrestation  probablement Soumeylou Boubeye Maïga est liée à au moins un dossier, celui de l’achat d’un avion de commandement de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta alors qu’il était était ministre de la Défense.

Les conditions d’achat de l’avion de commandement avaient été critiquées. À l’époque, des rapports de la Cour des comptes et du vérificateur général avaient épinglé des surfacturations et de nombreuses anomalies.

Il y a probablement aussi un second dossier : celui d’achats d’équipements militaires. Mais il faut préciser que cette affaire avait été classée par une décision de justice. « Non », a répondu récemment le procureur de la Cour suprême. D’après nos informations, un autre ancien ministre malien est actuellement entendu devant la Cour suprême.

Ces auditions interviennent dans un contexte particulier. Les autorités maliennes ont annoncé leur volonté de lutter contre la corruption. Mais d’ores et déjà, les proches de Soumeylou Boubeye Maïga affirment qu’il n’a rien à se reprocher.

Actuburkina

Articles similaires

STRATEGIE DE CROISSANCE ACCELEREE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE: La matrice de performance 2016-2018 paraphée

ActuBurkina

FACEBOOK : en visite au Nigeria, son fondateur promet un « internet abordable » aux Africains

ActuBurkina

TAXE DE RESIDENCE : « le recouvrement forcé d’office est illégal et anticonstitutionnel », selon le Pr Abdoulaye Soma

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR