ActuBurkina
A la une Economie

Lutte contre la fraude : Un dépôt illégal de bouteilles de gaz, démantelé au quartier Patte d’Oie

Le Centre national de lutte contre la fraude (CNLF) a procédé au démantèlement d’un réseau spécialisé dans le reconditionnent des bouteilles de gaz, le mardi 18 avril 2023 au quartier Patte d’oie de Ouagadougou.

 Ce sont plus de 400 bouteilles de gaz qui ont été saisies ce 18 avril 2023, au quartier Patte d’oie de Ouagadougou, par le Centre national de lutte contre la fraude (CNLF). Cela fait suite à plusieurs alertes reçues par ledit Centre qui a pu mettre la main sur l’entrepôt illégal de reconditionnement des bouteilles de gaz.Cette activité illicite se menait sur un site à usage d’habitation dont le patron a  pri la poudre d’escampette au moment de la saisie.

A en croire le coordinateur national de lutte contre la fraude, Yves Kafando, « le conditionnement et le reconditionnement des bouteilles de gaz, reste la propriété exclusive de la Société nationale burkinabè des hydrocarbures (SONABHY) ». Toute chose qu’il a déploré en mettant en exergue la dangerosité d’une telle activité en milieu d’habitation. Il fait savoir que ses services procéderont à la saisie de ces bouteilles de gaz pour les mettre à la disposition de la SONABH et une enquête sera éventuellement ouverte afin de démanteler les différents réseaux qui s’adonnent à ce genre de pratiques.

S’agissant du mode opératoire utilisé, Yves Kafando a confié que le faussaire dispose d’un dispositif qui consiste à transvaser les bouteilles de gaz de 6kg dans celles de 12kg, dont lui seul peut expliquer la procédure exacte. Le coordinateur n’a pas manqué de souligner le rôle important que joue la population, pour l’atteinte des objectifs du CNLF. Et de l’exhorter à dénoncer les activités illégales. Il a renchéri que le premier responsable de la lutte contre la fraude, c’est le citoyen, la population, ce n’est pas la coordination nationale qui n’est que le bras technique, le bras policier pour aider la population. Il a félicité ses collègues qui ont largement contribué au démantèlement de ce réseau.

ActuBurkina

Articles similaires

Lutte contre l’insécurité : un réseau de 4 présumés malfrats aux arrêts

ActuBurkina

Enseignement technique et professionnel : six spécialités pour augmenter l’employabilité des jeunes

ActuBurkina

ociétés minières au Burkina: les permis d’exploitation de Perkoa, Guiro, Yéou et Kalsaka retirés

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR