ActuBurkina
A la une Politique

Lutte anti-terroriste au Sahel : « L’objectif est qu’il n’y ait pas de sanctuaires pour les terroristes » (Florence Parly, ministre des Armées française)

Reçue en audience par le président du Faso vendredi, la ministre des Armées française Florence Parly a affirmé être venue s’assurer de la poursuite des opérations et des travaux de planification dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel. Cette visite s’inscrit dans le cadre d’une tournée que la ministre française a entreprise dans les pays membres du G5 Sahel dont le Burkina fait partie.

« Nous-nous sommes mis d’accord avec le Président du Faso pour poursuivre la coordination et l’approfondissement des opérations qui sont menées, d’une part par les Forces armées burkinabè, et d’autre part par la force conjointe du G5 Sahel et d’autres forces alliées, qui peuvent venir en appui», a-t-elle précisé. Au cours de cette rencontre, en effet, il avait été convenu de poursuivre la lutte contre les groupes terroristes dans la région du Sahel. « L’objectif est qu’il n’y ait pas de sanctuaires pour les terroristes, a ajouté la ministre des Armées française », a précisé la ministre.

La paix du Sahel appartient au Sahel

Dans un message sur son compte twitter, la ministre avait indiqué que « Barkhane restera aussi longtemps qu’il le faudra, mais elle n’est pas éternelle : la paix du Sahel appartient au Sahel ». Cependant elle a dans ce message réitère la disponibilité de la France à accompagner le G5 Sahel dans la lutte contre le terrorisme.

« Nous continuerons à former et soutenir la force conjointe du G5 Sahel. Aujourd’hui, elle est opérationnelle, résiliente et agit seule ou avec Barkhane. C’est une opération en perpétuelle adaptation. Elle reste imprévisible pour tromper la menace et s’inscrit dans la durée pour ne pas abandonner les populations locales », a-t-elle écrit.

Source: Oméga.fm

Articles similaires

ATTAQUE DU COUPLE PRÉSIDENTIEL HAÏTIEN : La première dame succombe à ses blessures

ActuBurkina

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 21 NOVEMBRE 2018

ActuBurkina

Burkin:«Le vote des Burkinabè de l’étranger n’est pas négociable», selon l’opposition politique

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR