ActuBurkina
A la une Santé

L’hymen ou le symbole de la virginité: quand la chirurgie réparatrice s’impose!

Dans cet écrit du Pr Charlemagne Ouédraogo, ancien ministre de la Santé, brise le tabou sur l’hymen considéré comme le symbole de la virginité chez la femme. Lisez plutôt!

Dans certaines cultures, il est important que la fille prouve sa virginité lors de la nuit de noces. Ce qui se traduit par la tradition du drap taché de sang et exhibé le lendemain. Cet écoulement sanguin signifie que l’hymen s’est déchiré.

L’hymen touche à la curiosité de nombreuses femmes. Une fine membrane située à l’entrée de l’orifice vaginal et qui sépare le vagin de la vulve. Chaque hymen est différent sous la pression du pénis. Certaines jeunes filles ou femmes ont malheureusement des hymens à problèmes qui nécessitent une chirurgie !

Généralement l’hymen se déchire lors du premier rapport sexuel. Un déchirement plus ou moins douloureux en fonction de son élasticité. Naturellement l’hymen est perforé d’un petit orifice qui permet l’écoulement des règles et des pertes blanches.

L’hymen n’a pas une anatomie standard. Son ouverture, son élasticité et sa forme varient d’une femme à une autre. Certaines femmes naissent sans hymen et d’autres ont un hymen qui obstrue totalement l’orifice vaginal.

Certains hymens sont plus vascularisés que d’autres. Certains hymens se rompent en l’absence de pénétration, tandis que d’autres ne se déchirent jamais. Certaines femmes saignent lors du premier rapport sexuel, d’autres non.
L’aspect et la taille de l’hymen changent avec la croissance. Il est constitué d’un tissu souple, dénué de fibres sensitives et de vaisseaux sanguins.

Parlant des anomalies de l’hymen, on distingue des situations où la solution n’est que chirurgicale.

Dans certains cas l’hymen se dilate mais ne se déchire pas. C’est l’hymen complaisant ou extensible car il possède une circonstance extensible.

L’hymen scléreux. Il est rigide et très épais et souvent infranchissable, rendant la pénétration impossible, nécessitant une résection chirurgicale.

L’hymen peut être dès la naissance imperforé, prenant une forme de membrane complète, séparant parfaitement la cavité vaginale de la vulve. Cette anomalie congénitale se manifeste après la puberté par une absence des règles et une douleur en bas du ventre, cyclique et mensuelle due à l’accumulation du sang des règles dans la cavité utérine puis l’accumulation du sang dans le vagin. Les spécialistes parlent d’hematocolpos ( accumulation progressive du sang menstruel dans la cavité vaginale à la puberté). L’intervention chirurgicale est indispensable. Elle consiste à créer un orifice permanent dans l’hymen.

L’hymen cribriforme: la membrane est percée de multiples petits orifices.

Après un traumatisme ou un viol, l’hymen peut être reconstruit à travers l’hyménoplastie, une chirurgie esthétique pour permettre à la femme de retrouver son intégrité physique.

C’est un droit pour toute femme qui le désire, de se faire reconstruire l’hymen!

#Pr_Charlemagne_Ouedraogo
#Gynecologue_Obstetricien

Articles similaires

Double scrutin de 2020 au Burkina : « ces élections ont été exceptionnelles » (CODEL)

ActuBurkina

UNIVERSITE DE OUAGADOUGOU: elle deviendra « Université Pr Joseph Ki-Zerbo » dès ce samedi

ActuBurkina

COLLABORATION ENTRE FDS ET MEDIAS : vers un raffermissement des relations entre « Grande muette » et « Grande gueule »

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR