ActuBurkina
A la une Politique

LE PRESIDENT DU CNT, SHERIF SY REJETTE LES PROPOSITIONS DE LA MEDIATION ET DEMANDE L’ARRESTATION DE DIENDERE

Voici la réaction du président du Conseil national de la transition Sherif Sy, après les propositions de la médiation de la CEDEAO.

 

Peuple du Burkina Faso,
Chers compatriotes,
Il m’est revenu que les Médiateurs de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), les présidents sénégalais Macky SALL et béninois Thomas Boni YAYI s’apprêtent à soumettre les propositions suivantes pour une sortie de la crise consécutive au coup de force des éléments du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) conduits par le général Gilbert DIENDERE.

Dans le principe, je ne saurais cautionner de telles propositions qui nous poussent à passer de perte à profit au moins dix (10) et plus de 113 blessés que nous avons officiellement enregistré depuis le début de cette forfaiture.
C’est pourquoi je demande aux partis et organisations politiques, Organisations de la société civile (OSC) engagés dans le débat avec les Médiateurs de la CEDEAO de rester vigilants et intransigeants.

J’invite les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) à assumer leurs responsabilités en continuant à assurer la sécurité des personnes et des biens sur toute l’étendue du territoire et à tout mettre en œuvre pour mettre un terme aux actes criminels du général Gilbert DIENDERE.

Les seuls points qui méritent d’être pris en compte par toutes les parties devront être :
1. La remise en place des institutions de la Transition avec toutes les missions et tous les pouvoirs à elles dévolues par la Constitution de notre pays et la Charte,
2. La dissolution immédiate du RSP et la mise à disposition de son personnel à l’état-major général des Armées pour redéploiement,
3. L’arrestation du général Gilbert DIENDERE ainsi que des officiers que sont ralliés à sa forfaiture pour qu’ils répondent de leurs actes.

Aucun autre point n’est négociable. Autrement, notre peuple continuera de lutter jusqu’au prix de sa vie.

Vive la Démocratie véritable !

Vive le Peuple du Burkina !

Seule la lutte libère !

La Patrie ou la mort, nous vaincrons !

Fait à Ougadougou le 20 septembre 2015

Moumina Cheriff SY
Président de la Transition par intérim
Président du Conseil National de la Transition (CNT

Articles similaires

RAPPORT SUR LA COMPETITIVITE : voici les 10 pays africains dans le top 100

ActuBurkina

Prévention du paludisme : Plus de 4 millions d’enfants visés par la CPS

ActuBurkina

19e ANNIVERSAIRE DE L’ASSASSINAT DE NORBERT ZONGO: ce que prévoient la CODMPP et la CCVC

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR