ActuBurkina
A la une Annonces

LE MINISTERE EN CHARGE DE L’ENVIRONNEMENT RECHERCHE UN COORDONNATEUR NATIONAL DU PROJET EBA-FEM

MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT, DE L’ECONOMIE VERTE ET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Réduction de la vulnérabilité des moyens d’existence dépendant des ressources naturelles dans deux paysages menacés par les effets des changements climatiques au Burkina Faso : le corridor forestier de la Boucle du Mouhoun et les zones humides du Bassin de la mare d’Oursi, », communément appelé projet EBA (Ecosystem-Based Adaptation ou Adaptation basée sur les Ecosystèmes), il est prévu le recrutement d’un (e) Coordonnateur (trice) National (e).

A-Information sur le poste

Titre du poste : Coordonnateur (trice) National (e) du projet EBA-FEM.

Relation hiérarchique : Secrétaire Permanent du Conseil National pour le Développement Durable.

Type et durée du contrat : contrat à durée déterminée, un (01) an renouvelable.

Lieu d’affectation : Ouagadougou, province du Kadiogo, région du Centre.

B-Tâches et responsabilités

Le/La Coordonnateur (trice) National (e) du projet travaille au niveau national et a la responsabilité globale de l’exécution efficiente du projet. A ce titre, il/elle sera chargé(e) de :

. superviser et coordonner la mise en œuvre du projet, conformément au document du  projet ;

. mobiliser toutes les ressources du projet conformément aux procédures du PNUD pour les projets exécutés au niveau national ;

. superviser et coordonner le travail de tout le personnel de projet, consultant et sous-traitants ;

. coordonner le recrutement et la sélection du personnel du projet ;

. préparer et réviser le plan de travail du projet et les plans financiers, tel que requis par le PNUD ;

. assurer la liaison avec le PNUD, le SP-CNDD, les organismes gouvernementaux compétents, et tous les partenaires du projet, y compris les organisations de donateurs et les ONG pour une coordination efficace de toutes les activités du projet ;

. faciliter l’appui administratif aux sous-traitants et les activités de formation soutenues par le projet ;

. assurer la responsabilité de la production et la présentation en temps voulu des différents rapports (rapport initial, projet mixte d’examen de mise en œuvre/ les rapports trimestriels et annuels d’avancement de l’exécution du projet, des rapports techniques, des rapports financiers trimestriels, des rapports à diffuser), lesquels devront fournir une information complète et opportune sur la situation du projet à toutes les parties concernées ;

. préparer, actualiser régulièrement et coordonner l’exécution de la planification du projet (inclus le chronogramme, estimation des coûts, plan de financement, etc.) ;

. suivre la budgétisation et le déblocage des fonds de la contrepartie nationale ;

. organiser des échanges et le partage d’expériences et de leçons apprises avec les parties concernées sur la base des projets de conservation et de développement intégrés à l’échelle nationale et internationale ;

. assurer la mise en œuvre rapide et efficace de toutes les composantes du projet ;

. contribuer au développement des compétences essentielles à travers des ateliers de formation et la mise à niveau de la formation professionnelle, des capacités institutionnelles, des groupes communautaires, des collectivités territoriales, des ONG, du personnel, des étudiants et autres partenaires potentiels ;

. coordonner et assister les institutions scientifiques de recherche avec l’initiation et la mise en œuvre des études sur le terrain en conformité avec les composantes du projet.

C-Profil requis

Les candidats intéressés pour ce poste de coordonnateur (trice) devront :

. être titulaire d’un diplôme universitaire de niveau BAC+5 ou équivalent en sciences sociales, environnementales ou développement rural ;

. avoir une expérience de dix (10) ans minimum  dans l’Administration publique ou privée et au moins  trois (03) ans dans la gestion  de projet. Une expérience également dans un contexte international serait un atout ;

. avoir des connaissances dans la gestion des écosystèmes basée sur l’approche « adaptation au changement climatique basée sur les écosystèmes » ;

. avoir une expérience solide dans la gestion financière des projets et programmes sous financement PNUD/FEM ;

. avoir une expérience solide dans le recrutement et la gestion du personnel ;

. avoir une bonne connaissance du mécanisme d’élaboration des rapports annuels du FEM (Project Implementation Review) ;

. connaitre l’utilisation d’au moins un logiciel de suivi évaluation ;

. avoir une bonne connaissance de l’environnement national des projets notamment des programmes budgétaires ;

. avoir des compétences en leadership, en négociation et en communication ;

. avoir une parfaite maîtrise du français écrit et parlé. Des connaissances en anglais seraient un atout.

D-CONDITIONS GENERALES DE RECRUTEMENT

Le ou la candidat (e) doit :

– être de nationalité burkinabè ;

– être de bonne moralité ;

– être immédiatement disponible.

E-Composition du dossier de candidature

Le dossier de candidature doit être composé :

. d’une demande manuscrite timbrée à 200 FCFA, adressée à Monsieur le Secrétaire Général

du Ministère de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement Climatique ;

. d’une lettre de motivation (une page au maximum) ;

. d’un curriculum vitae détaillé, sincère, daté et signé mettant en exergue les connaissances et les compétences requises ;

. d’un extrait ou jugement supplétif d’acte de naissance ;

. d’une copie certifiée conforme des diplômes exigés ;

. d’une photocopie certifiée conforme des attestations et certificats de travail en relation avec le profil de poste ;

. d’une copie certifiée conforme du certificat de nationalité Burkinabé ;

. d’un casier judiciaire datant de moins de trois (03) mois.

F-Modalités de recrutement

Le recrutement se fera en deux (02) phases :

. une présélection sur dossier ;

. un entretien devant un jury.

Les dossiers de candidatures, sous pli fermé avec la mention « Coordonnateur projet EBA-FEM », seront reçus à la Direction des Ressources Humaines du Ministère de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement du lundi 10 au vendredi 21 septembre 2018 les jours ouvrables de 8 heures à 12 heures 30 minutes et de 13 heures à 15 heures.

NB :

Les termes de référence peuvent être consultés à la Direction des Ressources Humaines du Ministère de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement Climatique ou au Secrétariat Permanent du Conseil National pour le Développement Durable.

– Seuls les vingt (20) premiers dossiers de candidature seront reçus.

Ouagadougou, le 07 septembre 2018

Le Secrétaire Général

Dr Sibidou SINA

Officier de l’Ordre National

Articles similaires

Compte rendu du Conseil des ministres du 4 juillet 2018

ActuBurkina

BURKINA : les forces de sécurité et les groupes armés auteurs d’atrocités, selon l’ONG Human Rights watch

ActuBurkina

MALI : Fatou Bensouda passe à la loupe le dossier du nord

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR