ActuBurkina
A la une Société

JOURNEES ANTI-IMPERIALISTES : rendez-vous le 1er décembre pour la 3e édition

La 3ème édition des « journées anti-impérialistes » aura lieu le 1er décembre prochain, à Ouagadougou. L’annonce a été faite ce 21 novembre 2018, au cours d’une conférence de presse animée par les structures organisatrices  de ces journées.

« Contre les menées impérialistes et pour la liberté, la démocratie et le progrès social véritable en Afrique ». C’est sous ce thème que se tiendra la 3ème édition des  « journées anti-impérialistes » prévues le 1er décembre prochain. « le choix de ce texte est lié au contexte international marqué par la reconquête des territoires à travers un repositionnement géostratégique des puissants Etats sur fond de rivalités inter-impérialistes dans le seul et unique but d’exercer un  contrôle politique et militaire sur le monde », a déclaré le secrétaire général de l’Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ), Ouiry Sanou, porte-parole des initiateurs de ces journées.  Selon lui,  ces journées anti-impérialistes constituent un cadre de réflexion, de formation, d’élévation de la conscience politique et idéologique des peuples d’ici et d’ailleurs, afin de leur permettre de contribuer efficacement aux luttes émancipatrices qui se développent au Burkina, en Afrique et dans le monde. « Ces  journées visent à  permettre aux uns et aux autres de prendre conscience de la nécessité de se battre pour que nos pays recouvrent leur indépendance, que nos ressources arrêtent d’être pillées et que les armées étrangères arrêtent d’utiliser nos Etats comme des lieux d’entrainement et de passoire pour tenter de sauvegarder les intérêts des puissances dont elles sont issues », a-t-il fait savoir. A son avis, au regard de la situation, les peuples doivent unir leurs forces en vue de rompre avec ce système exploiteur et oppresseur.

Ces journées seront marquées par un panel, des animations de stands, un concert au CENASA et des fora dans la ville de Ouagadougou. Pour conclure, les conférenciers ont invité les populations de Ouaga et ses environs à prendre massivement part aux différentes activités.

Olivia NANA

(Stagiaire)

Articles similaires

TOUSSAINT OUEDRAOGO, PRESIDENT DE LA LMP: « nous voulons proposer notre stratégie pour sauver le pays »

ActuBurkina

Faune Burkinabè : Des concessionnaires de zones de chasse en quête de sécurité de la faune

ActuBurkina

DETENTION DE JOURNALISTES AU CAMEROUN : le CPJ appelle la CAF à mettre la pression sur le régime de Biya pour leur libération

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR