ActuBurkina
A la une Société

Journée de l’excellence scolaire 2023 : les « meilleurs des meilleurs » élèves et enseignants distingués

L’édition 2023 de la Journée de l’excellence scolaire a été célébrée ce 31 août 2023, à la Salle des Banquets de Ouaga 2000, à Ouagadougou. Ils étaient 147 élèves et enseignants venus des 4 coins du pays, qui ont été magnifiés au cours d’une cérémonie présidée par le chef de l’Etat, Ibrahim Traoré, représenté par son directeur de cabinet, Céleste Anderson Dekomwin Médah, en présence des ministres en charge de l’enseignement supérieur, de l’éducation nationale, de membres du gouvernement, de présidents d’institutions, de la communauté éducative.

« L’excellence dans l’éducation, pour promouvoir une société burkinabè de paix et de résilience face aux défis sécuritaires et humanitaires ». C’est sous ce thème qu’a été célébrée la Journée de l’excellence scolaire édition 2023. Une occasion pour la nation de magnifier « les meilleurs des meilleurs » élèves à l’issue des examens et concours scolaires ainsi que les enseignants qui se sont distingués pendant plusieurs années par leur exemplarité exceptionnelle et leur dévouement à la cause éducative. Selon le ministre de l’Education nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, Joseph André Ouédraogo, le thème est évocateur de la réalité que traverse le pays depuis des années. « Nous avons voulu cet évènement pour inviter les acteurs à redoubler d’avantage d’efforts pour tirer le système éducatif vers le haut. Je vois que malgré l’adversité, le système éducatif reste debout et je tiens à encourager les acteurs », a dit le ministre en charge de l’éducation, Joseph André Ouédraogo qui, en cette veille de la rentrée, a exhorté l’ensemble des acteurs à se tenir prêts pour que la rentrée pédagogique soit effective.

Une vue des élèves lauréats

Dans son discours livré par le MENAPLN, le chef de l’Etat a tenu à féliciter la communauté éducative nationale pour les efforts consentis en vue de parachever l’année scolaire 2022-2023, malgré le contexte difficile. Pour lui, « la recherche de l’excellence ne doit pas être délaissée au motif que les Burkinabè sont éprouvés par le terrorisme ». « Bien au contraire, l’excellence n’est ni un luxe, ni un appendice du système éducatif, mais un impératif catégorique, une valeur constante exigible à tout être humain et à l’ensemble des Burkinabè. A cet effet, les acteurs de l’éducation doivent tenir le cap afin d’offrir à la jeune génération, le meilleur apprentissage possible », a déclaré le chef de l’Etat qui estime que l’excellence tant recherchée dans les écoles, collèges et lycées, devrait servir de ressort pour changer de paradigme dans notre perception même de l’éducation. A ce titre, il va falloir relever ensemble un certain nombre de défis, notamment « œuvrer à donner une plus grande signification aux savoirs dispensés aux apprenants ». D’où la réforme actuelle des curricula qui prend en compte entre autres, les savoirs endogènes, les arts et la culture nationale, l’éducation civique, la protection de l’environnement, les droits humains et l’éducation à l’entreprenariat. Et pour cette année scolaire 2023-2024, des innovations majeures ont été annoncées, avec l’introduction à partir de la rentrée, de l’anglais au primaire, l’éducation civique au post-primaire et au secondaire, de même que les technologies de l’information et de la communication, la production et les langues nationales.

Les deux « super enseignantes » posant avec le directeur de cabinet du chef de l’Etat

Tout en invitant les meilleurs élèves à continuer à donner le meilleur d’eux-mêmes dans la suite de leur cursus scolaire ou universitaire, le chef de l’Etat, par la voix du ministre Joseph André Ouédraogo, a réitéré ses vives et chaleureuses félicitations aux meilleurs enseignants.

A noter que plusieurs prix ont été décernés au cours de cette journée. Les élèves lauréats sont au nombre de 118. Parmi eux,  Saloua Kinda, meilleure élève au CEP avec une moyenne de 9, 56 sur 10. Elle est de l’école Emile  Decaestecker A de la Circonscription d’éducation de base de Tougan 1.  « Je suis très contente, fière de moi. Mon secret c’est le travail ».

 

Saloua Kinda, 1re au CEP niveau national

25 prix officiels ont été décernés à des enseignants du primaire, du post-primaire et du secondaire. Ils sont repartis chacun avec une moto, une attestation, la somme de 250 000 FCFA, une assurance responsabilité civile scolaire et un ordinateur. L’édition 2023 a enregistré deux « super enseignants ». Il s’agit de Salamata Kaboré/Konaté de l’école Tabtenga B et de Kirsi dite Céline Rouamba du lycée départemental de Saponé qui reçoivent, chacune, une villa de type F3, la somme d’un million de FCFA sans oublier qu’elles seront décorées le 5 octobre prochain.

Kirsi dite Céline Rouamba, super enseignante

« Les mots me manquent pour traduire ma satisfaction. Je suis très contente pour cette distinction qui me va droit au cœur.  Je dis merci à mes supérieurs hiérarchiques  du primaire, du post-primaire et du secondaire, mes collaborateurs. Nous devons ensemble lutter contre l’ignorance hors de nos contrées. ce prix représente une récompense  et cela me va tout droit au coeur.  C’est une invite à cultiver davantage l’excellence  et en même temps être un modèle pour la jeune génération« , a dit la super enseignante Rouamba Kirsi dite Céline, professeur certifié des lycées et collèges, du lycée départemental de Saponé. Elle totalise 29 ans de service.

 

Les meilleurs enseignants du pays posant avec les ministres en charge de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur

Des prix spéciaux de la résilience face à l’insécurité ont été décernés à quatre autres enseignants. Ils ont reçu chacun une moto, une attestation, la somme de 250 000 FCFA, une assurance responsabilité civile scolaire et un ordinateur. Les meilleurs élèves du primaire, du post-primaire et du secondaire vivant avec un handicap visuel ou auditif ou avec un autisme ont reçu des prix spéciaux de l’inclusion.  Des lauréats au niveau de l’enseignement franco-arabe et bilingue ont également été enregistrés.

Colette DRABO

Articles similaires

INSURRECTION POPULAIRE : le procès de Blaise Compaoré et de son dernier gouvernement débute le 27 avril prochain

ActuBurkina

NATION : bientôt une conférence nationale des insurgés

ActuBurkina

MALI : un mort dans l’attaque contre une mission militaire près du Burkina Faso

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR