ActuBurkina
A la une Société

HAUTE COUR DE JUSTICE : Mathieu B. Ouédraogo nommé président

La Haute cour de Justice a été installée le 4 mars dernier. Après la prestation de serment des juges parlementaires, c’est Mathieu B. Ouédraogo qui a été élu président de ladite institution par ses pairs. C’était dans la salle d’audiences de la Cour de cassation, à Ouagadougou, en présence du ministre en charge de la Justice, Réné Bagoro.

La Haute cour de Justice dira le droit dans toute sa rigueur ; c’est ce qu’a promis le juge parlementaire Mathieu B. Ouédraogo, après son élection par ses pairs à la présidence de cette juridiction, le 4 mars dernier. La vice-présidence est, quant à elle, occupée par Wambi Daniel Kontogomé. En effet, des 9 juges parlementaires votants, ils ont chacun obtenu 8 voix favorables, un des juges s’étant abstenu lors des votes. C’est donc sous son magistère que la Haute cour de Justice va « traquer les dérives au sommet de l’Etat », pour les 5 prochaines années. « Nous nous engageons, dès que nous serons saisis, et nous le serons certainement, à jouer pleinement notre rôle. Nous serons respectueux des procédures des droits de la défense, ; nous allons dire le droit dans toute sa rigueur », a assuré Mathieu B. Ouédraogo.

Avant l’élection du président et du vice-président de la Haute cour de Justice, les juges parlementaires ont prêté serment. La main droite en l’air, ils ont entre autres juré de bien remplir leur fonction et de garder religieusement le secret des délibérations.
Puis, la première présidente de la Cour de Cassation, Thérèse Traoré/ Sanou a rappelé aux nouveaux installés les compétences de la Haute cour de Justice. Il est à noter que l’institution est compétente pour connaître des actes commis par le Président du Faso dans l’exercice de ses fonctions et constitutifs de haute trahison, d’attentat à la Constitution ou de détournement de deniers publics. Elle est également compétente pour juger les membres du gouvernement en raison des faits qualifiés de crimes ou délits commis dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de leurs fonctions.

« C’est déjà une lourde charge que de juger les crimes. Mais juger les responsables politiques l’est encore plus », a ajouté Mme Traoré à l’endroit des membres de la HCJ. Puis, tout comme le procureur, elle leur a prodigué des conseils pour la réussite de leur mission.

Salimata OUEDRAOGO
(Stagiaire)

ENCADRE
Les membres désignés par l’Assemblée nationale

Titulaire 1: B. Mathieu Ouédraogo
Suppléant 1: Frédéric Benoit Taondyandé

Titulaire 2: Abdoul Rasmané Ouédraogo
Suppléant 2: Boureima Barry

Titulaire3: Marie Isabelle Ouédraogo/Zongo
Suppléant 3: Nabie Nimayé

Titulaire 4: Bénéwendé Stanislas Sankara
Suppléant 4: Issa Anatole Bonkoungou

Titulaire 5: Justin Compaoré
Suppléant 5: Ollo Ferdinand Somé

Titulaire 6: Juliette Bonkoungou
Suppléant 6: Salifou Sawadogo

LES MEMBRES DESIGNES PAR LA COUR DE CASSATION
Jean Kondé
Daniel Kontongdé
Elisabeth Bado

Articles similaires

Nigeria: la police saisit un arsenal et des explosifs à Kano

ActuBurkina

CORONAVIRUS AU BURKINA: 20 nouveaux cas, 19 nouvelles guérisons et un décès à la date du 6 avril

ActuBurkina

ROCH KABORE A PROPOS DES INONDATIONS A OUAGADOUGOU : « il faut impérativement passer aux actes»

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR