ActuBurkina
A la une Société

GREVE DES AGENTS DES COLLECTIVITES TERRITORIALES : « ce qui est sûr, les textes seront adoptés », Justine Yara, DG Fonction publique territoriale

La Direction générale de la Fonction publique territoriale (DGFPT) a animé ce 13 octobre 2016, à Ouagadougou, un point de presse pour situer l’opinion et donner le point de vue du ministère en charge des collectivités territoriales sur la grève des agents des collectivités territoriales.

 

Face à la grève qu’observent les agents des collectivités territoriales depuis le 10 octobre, la direction générale de la Fonction publique territoriale a  échangé avec les hommes de médias ce 13 octobre en vue de situer l’opinion et faire le point de  l’état d’avancement de la procédure de relecture de la loi. Face à la presse, la directrice  générale de la Fonction publique territoriale, Justine Yara/ Kanzié, a rassuré qu’à l’heure actuelle, la relecture de la loi 027 en ce qui concerne cette entité est à « un niveau acceptable » étant donné que le gros travail a déjà été fait. Selon ses propos, il leur est difficile en ce moment de donner une échéance – toute chose que réclament pourtant  les syndicats des agents-  étant entendu qu’ils ne maitrisent pas les délais des différentes structures devant apprécier les textes. « A ce jour, il reste les étapes de la saisine du Comité technique de vérification des avant-projets de lois (COTEVAL), la prise en compte des éventuels amendements/observations du COTEVAL, l’introduction auprès du Conseil des ministres pour adoption et la transmission à l’Assemblée nationale », a détaillé Mme Yara qui  assure tout de même que  « ce qui est sûr, les textes seront adoptés ».

Pour rappel, c’est en septembre 2015 que le gouvernement s’est engagé à améliorer les conditions de vie et de travail des agents des collectivités territoriales à travers la relecture de la loi n°027. Ainsi, l’échéance de février 2016 avait été donnée pour l’élaboration de l’avant-projet de loi devant remplacer celle en vigueur. Mais les soubresauts qu’a connus le pays n’ont pas permis de respecter le délai prévu à cet effet. Une situation qui a provoqué la colère des agents qui disent avoir trop patienté et ont décidé de donner de la voix.

Concernant les textes adoptés en faveur de la police municipale, la DGFP a indiqué qu’il ne s’agit pas de nouveaux textes en relation avec la relecture de la loi 027,  mais de réparer une injustice faite à une catégorie d’agents de la police municipale, notamment la catégorie D.

 

Colette DRABO

Articles similaires

Usine de raffinerie d’or : les premiers lingots « made in Burkina » dans 11 mois

ActuBurkina

Hausse du prix du super 91 au Burkina : Une augmentation qui va contribuer à dégrader davantage les conditions de vie des Burkinabè, selon Sylvain Ouédraogo

ActuBurkina

AIR MEDITERRANEE : un vol Alger-Paris dérouté sur Lyon à la suite d’une bagarre à bord

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR