ActuBurkina
A la une Environnement

GHANA : la terre a tremblé

Un tremblement de terre a frappé la capitale du Ghana, Accra, mercredi soir, faisant trembler des maisons, selon des vidéos partagées sur les réseaux sociaux.

Selon l’USGS (United States Geological Survey), le tremblement de terre a été enregistré à une magnitude de 4,0 avec une profondeur de 10,0 kilomètres à 22h53 et s’est produit à 6 km de Gbawe à Accra. Il a été ressenti trois fois en l’espace de 10 minutes et a secoué les bâtiments, créant la panique parmi les résidents. Bien que le pays soit loin des principales zones sismiques du monde, il ne s’agit pas du premier tremblement de terre répertorié sur son sol.

L’épicentre de ce tremblement s’est situé à 7 km de la ville de Gbawe, une localité au sud-est du pays, près de la capitale Accra.

Aucun bilan officiel n’a encore été communiqué par les autorités ghanéennes même s’il est peu probable que cette secousse ait provoqué d’importants dégâts. En effet, sur l’échelle de Richter, les séismes de magnitude 4 sont considérés comme légers, produisant le plus souvent des secousses notables d’objets à l’intérieur des maisons ou encore des bruits d’entrechoquement.

Par ailleurs, bien que le Ghana soit loin des principales zones sismiques du monde, le pays n’en est pas à son premier tremblement de terre. Selon Dr Paulina Amponsah, sismologue et gestionnaire du Centre national de données à la Commission ghanéenne de l’énergie atomique, le premier tremblement de terre enregistré au Ghana s’est produit en 1615 à Elmina où une forteresse a été détruite. En 1636, un autre tremblement de terre de magnitude 5,7 a frappé le pays à Axim près de la frontière avec la Côte d’Ivoire, où certains mineurs ont été enterrés vivants.

En 1862, la capitale Accra a été frappée par un tremblement de terre. De magnitude 6,5, il a causé d’importants dégâts et la mort de 3 personnes. Plusieurs autres séismes sont par la suite survenus en 1906, 1939, 1964, 1969, 1997 et 2003 dans le pays.

Dr Paulina Amponsah fait également remarquer que des secousses sismiques d’une magnitude inférieure à 4 ont été enregistrées plus récemment au Ghana, précisément le 24 mars et le 9 décembre 2018 puis en janvier et février 2019. Le plus récent s’est produit le 2 mars 2019.

 Agenceecofin, wasexo

Articles similaires

TGI DE OUAGA : Christian Boglo porte plainte contre l’Eglise catholique

ActuBurkina

NOUVEAU CODE ELECTORAL : l’UPC dit « NON »

ActuBurkina

OUO DANS LA COMOE : des tirs sur la gendarmerie par des individus armés font un mort

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR