ActuBurkina
A l'etranger A la une Politique

Gestion des ressources minières : la République Bolivarienne du Venezuela partage son expérience avec le Burkina Faso

Après l’accord conclu entre les parties burkinabè et vénézuélienne pour une coopération dans le domaine des mines, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’Extérieur s’est entretenu avec le ministre des mines de la République Bolivarienne du Venezuela William SERANTES, ce vendredi 9 février 2024, à Caracas.

Les deux personnalités se sont félicitées de l’accord trouvé par leurs experts pour une coopération dans le secteur des mines. À l’occasion, le ministre vénézuélien des mines a présenté la politique de gestion minière qui est mise en œuvre dans son pays, au chef de la diplomatie burkinabè.

Il s’agit d’une politique instaurée par le Président Hugo CHAVEZ, et poursuivie aujourd’hui par le Président Nicolas MADURO, et qui consiste à mettre l’Etat vénézuélien au centre du contrôle des ressources minières, depuis l’exploration jusqu’à la commercialisation en passant par la transformation, avec une attention particulière accordée à la protection de l’environnement.

Des réformes politiques et juridiques ont été prises pour mieux encadrer le secteur minier, et permettre que les retombées de l’exploitation minière profitent plus aux citoyens vénézuéliens, selon le ministre William SERANTES.

SEM Karamoko Jean Marie TRAORE a salué cette politique de gestion minière entreprise par la République Bolivarienne du Venezuela. Il a reconnu sa pertinence pour un pays comme le Burkina Faso qui dispose d’un potentiel minier. Pour lui, « les deux États ont une convergence de vision, une vision qui permet d’éviter que les ressources minières soient bradées par certains exploitants au détriment des populations ».

Tout en indiquant la disponibilité du Burkina Faso à coopérer avec la République Bolivarienne du Venezuela dans le domaine des mines, le chef de la diplomatie burkinabè a émis le vœu, de voir bientôt un début de concertation directe entre les acteurs des départements ministériels burkinabè et vénézuélien en charge des questions minières pour plus de partage d’expériences.

Source : DCRP/MAECR-BE 

Articles similaires

Inondations au Nigeria: dans le delta du Niger, le désarroi des victimes encore sous l’eau

ActuBurkina

Epreuves physiques et sportives BEP, BEPC, CAP: Le coup d’envoi donné par le ministre Joseph André Ouédraogo

ActuBurkina

PROJET DE REFORME CONSTITUTIONNELLE EN COTE D’IVOIRE: l’opposition désapprouve

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR