ActuBurkina
A la une Société

GAMBIE: décès du premier président à l’âge de 95 ans

Dawda Kairaba Jawara,  tout premier président de la  Gambie, est décédé   ce 27 août à l’âge de 95 ans. Il a dirigé le pays d’avril 1970 à juillet 1994. L’annonce a été faite par  l’actuel chef de l‘État, Adama Barrow sur sa page Twitter.

Né en 1924 d’une famille mandingue musulmane de Barajally, une petite bourgade du centre de la Gambie, Dawda Kairaba Jawara a fait ses études au Ghana puis en Écosse et  rentre au pays avec  son diplôme de vétérinaire. En rentrant dans son pays natal,  Jawara porte également dans sa gibecière une bonne formation politique assise sur l’idéologie du parti travailliste britannique.

Formation qui va lui permettre de faire ses preuves dans son pays au point de devenir président du Parti populaire progressiste (PPP). Un magnifique instrument grâce auquel il dirige des ministères dont l‘Éducation, alors que le pays est encore sous tutelle britannique.

Une tutelle qui prendra fin en 1970 lorsque Jawara décide de proclamer la République gambienne. La même année, il est élu par le Parlement au poste de président de la République avant d‘être reconduit cinq ans plus tard.

Dans le dessein sans doute de renforcer sa légitimité, Dawda Jawara se fait élire au suffrage universel direct en 1982, suite à la réforme de la constitution. Toutefois, le caractère « démocratique » de toutes les élections de Jawara, ne suffira pas à inhiber les ardeurs de certains acteurs politiques qui déclenchent un coup d‘État qui sera déjoué par les forces de sécurité gambiennes.

Mais le 22 juillet, une deuxième tentative de putsch finit par renverser Jawara. À la tête du commando : Yahya Jammeh. Contraint à l’exil au Sénégal voisin, Jawara rentre finalement en 2010 suite à une mesure d’amnistie prise par son successeur qui perd le pouvoir en 2017 avant de s’exiler en Guinée équatoriale.

En attendant ses obsèques dont la date n’est pas encore connue, de nombreux Gambiens sont loin d’oublier le père de leur Nation et de leur démocratie.

Africanews

Articles similaires

ASSASSINAT DU DEPUTE-MAIRE OUMAROU DICKO : les militants CDP invités à observer un deuil de 72 heures

ActuBurkina

REPRISE ANNONCEE DES COURS POUR LE 28 AVRIL :  des élèves et étudiants de l’ex-Bogodogo demandent la prise de « mesures sérieuses »

ActuBurkina

Burkina: de retour de Côte d’Ivoire, la pression monte sur Zida

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR