ActuBurkina
A la une Société

FORUM NATIONAL DES PERSONNES VIVANT AVEC UN HANDICAP : le PM s’enquiert de leurs préoccupations

Le  2ème forum national des personnes handicapées s’est déroulé ce 27 octobre 202000, à Ouagadougou sous le thème : « Protection et promotion des personnes handicapées dans un contexte de crise sécuritaire : défis et perspective ».  Véritable  cadre de dialogue direct entre le président du Faso et les  personnes vivant avec un handicap représentant les 13 régions du Burkina Faso, la rencontre a permis à cette frange de soumettre ses préoccupations au chef du gouvernement.

Prévu se tenir avec le président du Faso, le dialogue direct avec les personnes vivant avec un handicap a été interrompu puisque  c’est séance tenante que le chef de l’Etat a appris le décès de son géniteur. Qu’à cela ne tienne, le dialogue s’est déroulé avec le chef du gouvernement, Christophe Dabiré. Tour à tour, les différents responsables des  personnes vivant avec un handicap des 13 régions ont formulé des doléances qui se résument entre autres à l’accessibilité au logement, l’accessibilité à l’éducation, l’accessibilité à la santé, l’accessibilité à l’emploi,  etc. Mais le Premier Ministre Christophe Marie Dabiré, répondant au nom du président du Faso,  a indiqué  qu’il ne s’agissait pas de doléances mais des préoccupations qui sont pour l’essentiel de grandes préoccupations qui concernent autant les personnes valides qu’invalides. Il les a  rassurées  que ces préoccupations seront prises en compte dans le nouveau référentiel que son gouvernement est en train d’élaborer. Il a convenu   avec eux cependant qu’il y a des efforts à faire  pour que ces questions  soient résolues  pour ceux-là qui ont une mobilité réduite. Cependant, selon lui, créer des centres spécialisés pour les personnes handicapées reviendrait  à encourager la stigmatisation des personnes. Par contre, a-t-il dit,  ce qui est envisageable, c’est de créer les conditions pour que toutes les structures sociales soient adaptées à toute personne,  valide comme invalide, encourager les structures qui œuvrent  déjà pour les personnes invalides.

Fatimata COMPAORE

(Stagiaire)

Articles similaires

Situation nationale : le MPP plaide pour la concertation et le dialogue avec la classe politique

ActuBurkina

Centrafrique: l’UE suspend la formation des forces armées à cause de Wagner

ActuBurkina

Opération Keletigui 1 : Les FAMa déterminées à venir à bout du terrorisme

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR