ActuBurkina
A la une Société

Fête de la Saint Valentin : quand l’objet de l’expression de l’amour sort de la rencontre entre marchand et client

 Le mois de février est un mois pas comme les autres car dit-on, c’est le mois où l’amour est célébré à son 14è jour. La saint Valentin, « fête des amoureux » intéresse plus d’un Burkinabè. Une équipe de Actuburkina.net a fait une immersion dans quelques espaces commerciales de Ouagadougou, ce 14 février 2022 pour vous faire vivre les préparatifs de cette fête dédiée à l’amour.

Le 14 février est généralement un jour où ceux qui sont en couple ravivent leur flamme d’amour.  L’engouement des commerçants à se faire un bon chiffre d’affaire se constate à travers la proposition de différents articles que l’on estime pouvoir satisfaire les clients en matière d’expression d’amour.

Pour certains la saint Valentin est l’opportunité toute trouvée pour manifester son amour à son conjoint ou à sa dulcinée, en lui faisant de beaux cadeaux. Comme cette vendeuse et emballeuse installée devant la boutique Orca Deco depuis déjà une semaine à l’avance dit se frotter les mains en cette occasion. A l’en croire, les articles les plus vendus sont particulièrement les nounours en peluches et les fleurs qu’achètent les hommes. En ce qui concerne les femmes, elles viennent plutôt faire emballer les chemises, dessous pour homme ou d’autres choses.  Et madame Biyang Eve, une cliente à Orca Deco, de dire, la Saint Valentin est l’occasion pour les époux de ranimer la flamme de l’amour dans le foyer. « Je suis mariée il y’a de cela 8 ans. La Saint Valentin avant le mariage est différente de celle après le mariage. Et avec l’arrivée des enfants et la charge du travail les choses ne sont plus simples mais ont fait toujours l’effort de marque cette fête de l’amour », nous raconte-t-elle !

Mme Salamata KAGAMBEGA, vendeuse d’articles de la Saint Valentin

C’est tout un autre constat chez cette vendeuse de téléphones portables à Faso Tech qui nous indique ceci « Un homme est venu acheter des téléphones portables à l’occasion de la Saint Valentin. Ce dernier a payé deux téléphones dont le prix de l’un est quasiment le double de l’autre. C’est pour en offrir certainement à sa maitresse et à sa femme ».

 La Saint Valentin est perçue par bien de personnes comme une fête commerciale. En effet, dans les rues de la capitale Ouagadougou, on peut voir des étalages d’articles de part et d’autre. On constate aussi la présence de vendeurs ambulants accostant les usagers aux abords des grandes voies.

Au grand marché de Ouagadougou, c’est une ambiance folle qui nous accueille. Clients, commerçants ambulants et passants s’entremêlent et se démènent pour se frayer un chemin. Chacun est venu pour trouver son compte. Chaque point de vente est bondé de monde et devant chaque commerce, il y’a un étalage de gadgets de plusieurs couleurs dont celle dominante est le rouge rappelant qu’il s’agit de la fête de l’amour. Des points de vue sur l’importance de cette fête divergent. En effet si d’aucuns pensent que ce jour n’est pas particulier, en revanche certains estiment qu’il mérite d’être célébré. Une étudiante de l’université Aube nouvelle que nous avons approché pense que la Saint valentin est un jour assez spécial. Elle nous fait savoir que la Saint valentin est un jour où l’on doit faire plaisir à son/ sa partenaire afin de lui prouver son amour. C’est pour cela affirme, t-elle que certains célèbrent ce jour dans des restaurants ou dans des endroits particuliers comme les glaciers.  Ce qui importe pour notre étudiante c’est le geste d’amour envers ton partenaire.

Une exposition des articles à Orca Deco

Un autre son de cloche chez l’étudiant Farid Ouédraogo en licence1 du génie électrique. Pour lui, la Saint valentin n’est pas un jour extraordinaire car explique-t-il, l’amour devrait être célébré chaque jour. Et dès que l’occasion se présente on peut offrir un cadeau à son partenaire pour lui exprimer davantage notre amour. « Les points de vue divergents vraiment en ce qui concerne cette fête de l’amour. Mais pour ne pas frustrer ma partenaire je compte lui offrir quelque chose en cette occasion », a conclu Farid Ouédraogo.

Ahoua KIENDREBEOGO et Anita KABA

(Stagiaires)

Articles similaires

ACHILLE TAPSOBA: « nous assistons à une justice à deux, trois, quatre vitesses sans marche-arrière très souvent »

ActuBurkina

DEPART DES BENEVOLES DU PEACE CORPS DU BURKINA: l’ambassadeur Andrew Young donne les raisons

ActuBurkina

Avènement du MPSR : les militaires radiés croient en leur chance de réintégration

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR