ActuBurkina
A la une Société

ESPERANCE DE VIE : la Corée du Sud, future championne du monde de la longévité

L’espérance de vie devrait continuer à augmenter dans les pays développés et s’approcher, voire dépasser les 90 ans d’ici à 2030 chez les femmes dans certains pays, selon une étude publiée ce mercredi  22 février 2017.

En utilisant 21 modèles mathématiques pour prédire l’évolution de l’espérance de vie dans 35 pays développés, les auteurs de l’étude parue dans la revue médicale britannique The Lancet sont arrivés à la conclusion qu’il y a 90 % de chances que l’espérance de vie des femmes sud-coréennes en 2030 soit supérieure à 86,7 ans ; 57 % qu’elle dépasse 90 ans. Le chiffre finalement annoncé dans l’étude est donc celui pour lequel la probabilité est de 50 %.

Leur espérance de vie à la naissance (c’est-à-dire la durée de vie prévisible d’une petite sud-coréenne née en 2030) devrait atteindre 90,8 ans. Avec 90,82 ans chez les femmes et 84 ans chez les hommes, les chercheurs font de la Corée du Sud la future championne du monde de la longévité, une place partagée actuellement par le Japon (86,8 ans pour les femmes) et l’Australie (81,3 ans pour les hommes).

L’évolution devrait être similaire chez les hommes, avec un écart entre les sexes tendant à s’amenuiser d’ici à 2030, selon les chercheurs. Les hommes sud-coréens devraient eux aussi être en tête avec une espérance de vie de 84,1 ans devant les Australiens et les Suisses (84 ans).

Entre 2010 et 2030, les femmes de ce pays pourraient gagner 6,6 ans d’espérance de vie – la plus forte croissance –, les hommes un peu moins de 7 ans, devancés par les seuls Hongrois (+ 7,5 ans), qui partent cependant de beaucoup plus loin.

Derrière les Sud-Coréennes, on trouve les Françaises (88,55 ans) et les Japonaises (88,41 ans). Les auteurs soulignent les bonnes progressions des Mexicaines, des Portugaises et des Slovènes. Chez les hommes, ce sont les Australiens (84 ans) et les Suisses (83,95 ans) qui complètent le podium. Les mâles français arrivent loin derrière, à la 17e place, avec 81,74 ans. En vingt ans, leur espérance de vie devrait augmenter de moins de 3,8 ans. Cette fois, les auteurs soulignent les gains attendus des Danois, des Irlandais et de trois pays d’Europe centrale (Slovénie, Pologne, Slovaquie).

L’étude révèle que la situation ne devrait guère s’améliorer d’ici à 2030 aux Etats-Unis où l’espérance de vie est déjà inférieure à celle de la plupart des pays développés. Elle devrait passer de 81,2 ans en 2010 à 83,3 ans en 2030 chez les femmes et de 76,5 à 79,5 ans chez les hommes, soit des chiffres similaires à ceux de pays comme la Croatie ou le Mexique.

Pour expliquer cette situation, les chercheurs évoquent d’importantes inégalités, l’absence d’un système de santé universel ainsi que des taux de mortalité maternelle et infantile, d’homicide et d’obésité particulièrement élevés.

Les chercheurs prévoient de continuer leurs travaux en appliquant leurs modèles à des maladies spécifiques ainsi qu’à tous les pays afin d’affiner leurs prédictions. Mais ils reconnaissent également que celles-ci ne peuvent pas tenir compte « d’événements imprévus », tels que des changements politiques affectant les systèmes sociaux et sanitaires.

Lemonde.fr, AFP, Lefigaro

 

 

 

Articles similaires

Retour de Blaise Compaoré: L’UAS interpelle la justice à mettre à exécution la décision judiciaire

ActuBurkina

Régulation des médias au Burkina Faso : le Premier ministre attentif aux préoccupations du CSC

ActuBurkina

Elle étrangle son bébé avec une ceinture de Kimono

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR