ActuBurkina
A la une Politique

ELECTIONS DU 22 NOVEMBRE : le Brassard noir invite  l’opposition politique  « à accepter le verdict des urnes car c’est le choix du peuple souverain »

Le mouvement le Brassard noir a animé, ce 28 novembre 2020, une conférence de presse essentiellement axé sur les élections couplées présidentielle et législatives du 22 novembre dernier. Face à la presse, le mouvement a félicité le  peuple burkinabè pour sa maturité et surtout pour sa résilience avant d’inviter  « le CFOP à accepter le verdict des urnes car c’est le choix du peuple souverain ».

72 heures après la proclamation des résultats provisoires de la présidentielle donnant le président sortant vainqueur, le Brassard noir était face aux journalistes pour se prononcer sur le double scrutin. Selon le président, Boukaré Conombo, son mouvement qui a suivi le processus électoral à travers ses nombreux observateurs déployés dans cinq provinces, à savoir le Kadiogo, le Houet, le Boulkièmdé, le Yatenga et l’Oubritenga), a certes constaté quelques dysfonctionnements (manque de matériel électoral, l’absence des noms sur la liste, l’ouverture tardive de certains bureaux de vote, etc.…). Toutefois, a-t-il souligné,  « ces manquements, ces dysfonctionnements, ces insuffisances ne sauraient porter atteinte à la régularité et la sincérité du scrutin ».

C’est pourquoi, le président et ses camarades invitent « les candidats malheureux à user des voies légales et républicaines pour toutes contestations ». Tout en dénonçant  « la mauvaise foi du CFOP » demandant à ses commissaires de suspendre les travaux au sein de la CENI, M. Conombo  a demandé la traduction de ces commissaires devant les juridictions en ce sens que ces derniers ont prêté serment. « Nous demandons le remplacement et la traduction devant les juridictions compétentes de ces commissaires pour haute trahison », a martelé Boukaré Conombo qui demande le remplacement de ces 5 commissaires avant d’inviter  l’opposition politique  « à accepter le verdict des urnes car c’est le choix du peuple souverain ».

Mention spéciale a été faite à l’endroit  de la CENI, notamment son président Mr Newton Ahmed BARRY et ses collaborateurs pour l’organisation de ce scrutin en situation difficile, aux Forces de défense et de sécurité  ainsi qu’aux acteurs politiques, en particulier les candidats pour leur contribution à la tenue d’un scrutin libre, transparent, crédible et apaisé.

Actuburkina

Articles similaires

Burkina : des fondamentalistes incendient des bars à Beguedo

ActuBurkina

Région de l’Est: Des terroristes à bord de deux pick-up, pulvérisés 

ActuBurkina

Burkina Faso : L’exportation des céréales sous le coup d’une suspension

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR