A la une Politique

ELECTIONS COUPLEES AU BURKINA : les recommandations de  la Commission épiscopale justice et paix du Burkina aux acteurs

La Commission épiscopale justice et paix du Burkina (CJP-Burkina) a livré le rapport de sa mission d’observation des élections couplées, présidentielle et législatives du 22 novembre dernier. C’était au cours d’une conférence de presse tenue ce jour 27 novembre, au siège de la CJP-B à Ouagadougou. De l’observation des élections par la CJP-B, il ressort de manière générale que les opérations de vote se sont déroulées dans le calme, la sérénité et la transparence.

La commission épiscopale justice et paix du Burkina (CJP-Burkina) s’est dit satisfaite du bon déroulement des opérations électorales du 22 novembre 2020 et ce, en dépit de quelques incidents identifiés par endroits mais qui qui ne sont pas de nature à entacher la crédibilité du scrutin. En effet, selon la CJP-B, les incidents identifiées çà et là étaient pour la plupart d’ordre organisationnel, technique et administratif.

Pour réaliser ce travail d’observation des élections, le secrétaire national de la CJP-B, l’Abbé Hermann Ouédraogo,  a indiqué que 402 observateurs accrédités par la CENI ont été déployés dans 14 diocèses du Burkina, soit sur 12 des 13 régions que compte le pays.  Au total, 496 bureaux de vote ont été couverts à travers le territoire national par la mission d’observation de la CJP-B. Seul le  diocèse de Dori n’a pas été couvert pour insuffisance de ressources humaines. Selon les données fournies par la mission d’observation, près de 81,9% des bureaux de vote ouvert ont respecté l’heure d’ouverture à 6 h00 et 100%   des bureaux ont respecté l’heure de fermeture à 18 h00. « La mission d’observation a noté la présence effective des FDS qui ont accompli leur mission avec professionnalisme », a affirmé l’Abbé Harmann Ouédraogo.

L’Eglise catholique, à travers la CJP-B,  a félicité tous les acteurs qui ont pris part à ce scrutin, les leaders d’opinion qui ont fait preuve de modération, les citoyens qui ont fait preuve de discipline et de modération dans les propos ou comportements, les militants et OSC qui ont travaillé d’arrache -pied pour que les élections se déroulent normalement.

La CJP- B a formulé quelques recommandations dans la perspective d’une meilleure organisation des élections au Burkina.

A la CENI,  elle recommande d’améliorer le monitoring du déploiement du matériel électoral, de mieux former le personnel des bureaux de vote et de sensibiliser l’électorat sur la procédure de vote afin de réduire significativement les taux élevés de bulletins nuls et d’abstention.

Aux partis politiques, la CJP-B recommande de renforcer l’information et la formation des électeurs sur le processus de vote, améliorer la formation des délégués de partis politiques et de s’en tenir aux voies légales et en temps opportun pour contester les résultats le cas échéant.

S’adressant aux OSC, la CJP-B recommande de poursuivre l’effort de sensibilisation des citoyens sur les valeurs de la citoyenneté et de la démocratie, et de renforcer la sensibilisation des citoyens pour une participation plus importante aux élections.

Kiswendsida Fidèle KONSIAMBO

 

 

Articles similaires

MISE EN ŒUVRE DE LA POLITIQUE CULTURELLE ET TOURISTIQUE AU BURKINA FASO :Les capacités des journalistes et communicateurs culturels renforcées

ActuBurkina

ALGERIE : il suspend son bébé dans le vide afin d’obtenir des « j’aime » sur Facebook

ActuBurkina

PRISON DE GUANTANAMO : les Etats-Unis vont libérer 15 détenus

ActuBurkina

1 commentaire

Лев 30 novembre 2020 at 8 h 51 min

Quant aux partis politiques, la CJP-Burkina preconise de renforcer l’information et la formation des electeurs sur le processus de vote, d’accroitre la presence des delegues des partis dans les bureaux de vote en mettant un point d’honneur sur leur formation. Il a egalement ete conseille aux organisations de la societe civile, de poursuivre l’effort de sensibilisation des citoyens sur les valeurs de la citoyennete et de la democratie. Verite Indiscutable En reponse a : Elections 2020 au Burkina : La commission episcopale justice et paix rend compte de sa mission d observation

Répondre

Laisser un Commentaire