ActuBurkina
A la une Politique

ELECTION PRESIDENTIELLE 2020 : la CODEL investigue sur les politiques publiques prioritaires

Dans le cadre de ses missions, qui sont entre autres d’œuvrer à la pratique de la redevabilité socioéconomique et de l’imputabilité politique pour une bonne gouvernance au Burkina Faso, la convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections (CODEL) a réalisé une étude sur « les politiques publiques prioritaires à mettre sur l’agenda de la campagne électorale et les projets de société ». Le rapport de ladite étude a été présenté ce jour 7 octobre à Ouagadougou au cours d’un déjeuner de presse.

Selon Halidou Ouédraogo, président de la CODEL, le présent sondage est une initiative citoyenne conçue et mise en œuvre par la convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections (CODEL). Il est le deuxième du genre après celui de 2015. Son objectif global toujours, selon le président de la CODEL est de capter les opinions des populations sur les politiques publiques prioritaires en vue d’influencer les différents candidats à l’élection présidentielle de novembre prochain. Pour réaliser l’étude, une méthodologie de collecte de données quantitative et qualitative a été élaborée et mise en œuvre. En effet, la démarche quantitative a été réalisée auprès d’un échantillon de 2534 personnes âgées de 18 ans et plus.

Et sur le plan d’ensemble, l’étude montre que les personnes interviewées sont optimistes quant au changement escompté de l’élection présidentielle. En effet, 4 personnes sur 5 ont exprimé une opinion favorable à l’avènement du changement à l’issue de l’élection présidentielle du 22 novembre 2020. Cependant l’étude notifie que ce changement résultera des facteurs ci-après : l’éveil de la conscience populaire pour un choix axé sur la qualité du programme du candidat, la transparence du processus électoral qui permettra de garantir l’intégrité du scrutin, le courage et la ténacité du président qui sera élu et la prise en compte des aspirations réelles du peuple dans les différents projets de société.

De l’opinion des personnes auprès desquelles les entrevues ont été réalisées dans le cadre de cette étude, le projet de société des candidats à l’élection présidentielle de novembre prochain doit apporter des réponses cohérentes et pertinentes aux cinq premières priorités des burkinabè. Il s’agit de la sécurité (55,8%), de la santé (11%) de l’emploi des jeunes (8%) de l’éducation (6,3%) et de l’accès à l’eau potable (5,5%). La résolution de la question sécuritaire est la principale préoccupation des burkinabè.

En marge de l’investigation sur l’élection présidentielle de 2020, la CODEL a continué de déployer ses activités sur le programme d’appui au processus électoral pour la phase II dont l’objectif est de réussir en 2020 et en 2021 des élections acceptées comme transparentes, libres avec une participation active et égalitaire des hommes et des femmes. Pour le compte de ce programme, plusieurs activités sont mises en œuvre à savoir la conception et la réalisation de spots radiophoniques et télévisuels afin de soutenir l’enrôlement sur le fichier électoral. Dans le cadre de l’observation des opérations de révision du fichier électoral, la CODEL a déployé 121 observateurs dans toutes les provinces du Burkina Faso.

Kiswendsida Fidèle KONSIAMBO

 

Articles similaires

CONSOLIDATION DE LA PAIX AU BURKINA: la déclaration du Maroc à la réunion de la commission, à l’ONU

ActuBurkina

OBSERVATION DES ELECTIONS : voici la composition du dossier de demande d’accréditation

ActuBurkina

THOMAS SANKARA SERA EXHUME LE 25 MAI PROCHAIN

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR