ActuBurkina
A la une Société

DRAME DE YIRGOU : le Rassemblement patriotique appelle à l’abandon de toute stigmatisation ethnique

Le mouvement Rassemblement patriotique a tenu une conférence de presse le 5 janvier 2019,  à Ouagadougou, pour se prononcer sur la situation nationale actuelle, notamment les violences communautaires dans le village de Yirgou, commune de Barsalogho dans la province du Sanmatenga dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier 2019 et qui ont fait près de 50 morts.

Le 5 janvier, le mouvement Rassemblement patriotique est lui aussi monté au créneau pour condamner les  affrontements  intercommunautaires de  Yirgou, qui ont fait selon un bilan toujours provisoire, 46 morts. « Le Rassemblement patriotique condamne fermement ces violences et la stigmatisation ethnique qui les caractérisent », a déclaré un des conférenciers,  Passamdé Océan Sawadogo. Pour  le mouvement,  l’autorité compétente doit  s’inspirer de l’expérience de la révolution burkinabè avec les Comités de défense de la révolution (CDR), à travers la mise en place sans délai des comités de vigilance permanents dans tous les secteurs, villages pour le contrôle des différentes zones. « Ces structures de sécurité pourront alerter le plus vite possible et fournir des renseignements et informations nécessaires aux FDS  face à tous  cas suspects », a proposé Oumarou Dicko alias Dick Marcus, porte-parole du mouvement. Pour lui, il n’y a pas de raison de faire porter  la responsabilité à un individu ou à un groupe donné.

De l’avis du  Rassemblement patriotique, face à cette dégradation de la situation sécuritaire,  la conjugaison des efforts est impérative pour un rétablissement de la quiétude. C’est pourquoi, il exhorte le gouvernement à mettre tout en œuvre pour un  retour effectif de  l’ordre et de la sécurité dans ladite localité. Par ailleurs, le mouvement encourage la justice à se saisir du dossier avec la plus grande diligence afin que les victimes soient rétablies dans leur droit et que les coupables subissent la rigueur de la loi.      Le porte-parole a lancé un appel à toutes les entités pour que le drame de Yirgou ne se répète plus jamais au Burkina. « Nous interpellons une fois de plus le gouvernement, les leaders d’opinions, et surtout les chefs coutumiers, parce que ce n’est pas la première fois que des évènements du genre se produisent dans notre chère patrie », a-t-il dit. Par ailleurs, la population a été invitée à la retenue. « A la population, nous leur témoignons notre soutien total et  lançons un appel au calme, à la retenue et au plus grand discernement pour ne pas tomber dans le piège « des forces du mal » qui consisteraient à une entremise belliciste de nos ethnies », a interpellé Océan Sawadogo qui a demandé une franche collaboration avec les FDS. « Quand la pluie vous bat, ne vous battez pas ! », a-t-il conclu.

Isaac SEGUEDA

(Stagiaire)

 

Articles similaires

ETATS-UNIS : Donald Trump limoge le patron du FBI

ActuBurkina

Mali: les 49 militaires ivoiriens inculpés et écroués pour «atteinte à la sûreté de l’État»

ActuBurkina

DECLARATION DU PREMIER MINISTRE CHRISTOPHE DABIRE

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR