ActuBurkina
A la une Société

DRAME DE PERKOA : le CPPU tient pour responsables le gouvernement et les patrons de la mine

Le collectif pour un peuple uni (CPPU) a tenu une conférence de presse sur la situation des 8 mineurs coincés dans le sous-sol de la mine de zinc de Perkoa, le 10 mai dernier à Ouagadougou. Le collectif pointe du doigt le gouvernement et les patrons de la mine comme les responsables du drame.

Depuis le 16 avril dernier, 8 travailleurs de la mine de Zinc de Perkoa dans la province du Sanguié surpris par les eaux de pluie se sont retrouvés coincés dans le sous-sol de la mine. En effet, au cours d’une conférence de presse tenu le 10 mai dernier à Ouagadougou, les responsables du collectif pour un peuple uni (CPPU) ont dénoncé « le laxisme » du gouvernement ainsi que les responsables de la mine de Perkoa dans la gestion de la crise. Selon le coordonnateur du CPPU, Ben Aziz Ouattara les constats faits sur le terrain révèlent que la cellule de crise mise sur pied « n’est pas fonctionnelle ».

A l’en croire, les familles des victimes sont laissées à elles-mêmes sans assistance humanitaire et psycho-sociale, en dehors des contributions des bonnes volontés. Pourtant a affirmé Ben Aziz Ouattara « la Fondation Nantou Mining qui reçoit beaucoup d’argent de la mine pour la prise en charge des questions sociales est restée silencieuse face à ce qui se passe ». Le collectif s’intérrogé sur la bonne foi des responsables de la mine à vouloir sauver les 8 mineurs coincés avant de préciser que ces derniers savaient bien que la digue pouvait céder mais n’ont rien fait du tout pour éviter la situation.

C’est pourquoi le CPPU a indiqué que la responsabilité incombe au gouvernement qui a attendu aussi longtemps avant de réagir et de mettre en place une cellule de crise. « Nous invitons le président du Faso à faire un déplacement sur le site de Perkoa pour constater les faits et s’imprégner des conditions de travail de la mine qui sont loin des normes en vigueurs », a laissé entendre Ben Aziz Ouattara.

Quant à la question sur l’espoir retrouver vivant les 8 travailleurs de la mine, voici ce que le coordonnateur du CPPU a laissé entendre en guise de réponse : « un ingénieur qui a requis l’anonymat nous a confié qu’on sait où sont localisés les 8 mineurs mais on ne peut pas savoir s’ils sont toujours en vie ou pas »

Kiswendsida Fidèle KONSIAMBO

Articles similaires

CAMEROUN : Samuel Eto’o victime d’un accident de circulation

ActuBurkina

Transparence dans les marchés publics : ICON – Niger Stop Corruption parle au président  Mohamed Bazoum

ActuBurkina

Fada : Le corps d’un nouveau-né  »sans vie » dévoré par des porcs

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR