ActuBurkina
A l'etranger A la une Politique

CRISE SOCIOPOLITIQUE AU MALI: Paris pour une «transition rapide», sinon cela «profitera aux terroristes», selon Florence Parly

Répétant l’hostilité de Paris au coup d’Etat militaire qui a eu lieu le 18 août au Mali, la ministre des Armées,  Florence Parly, a , dans l’émission «Le Grand Rendez-vous» de la radio Europe 1, la chaîne CNews et du quotidien Les Echos,  prévenu la junte qui a pris le pouvoir qu’elle devra sous quelques mois le rendre à une autorité civile. Pas question d’attendre les trois ans évoqués par les généraux lors du coup de force. Si « la junte a exprimé son souhait de poursuivre la lutte contre les terroristes et les engagements restent tenus », Florence Parly prévient que la communauté internationale pourrait remettre en question son soutien à l’opération Barkhane de sécurisation du Sahel. Elle a appelé ce dimanche 30 août,  la junte militaire à organiser «rapidement» une transition vers un pouvoir civil, l’avertissant que cela profiterait sinon aux «terroristes» qui sévissent dans le pays. «Il faut que cette transition se fasse rapidement (…) car si cela ne se faisait pas, alors le risque c’est que tout cela profite d’abord aux terroristes», a-t-elle déclaré   alors que la France est activement engagée dans la lutte antijihadiste dans le Sahel.

RFI et lesechos.fr 

Articles similaires

Nécrologie : Noufou Ouédraogo n’est plus

ActuBurkina

Report de la présidentielle au Sénégal: le mouvement SENS dénonce « un coup d’Etat institutionnel »

ActuBurkina

CENTRAFRIQUE : le Gabon annonce son retrait de la mission de l’ONU

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR