ActuBurkina
A la une Société

Crise sécuritaire au Burkina : le Brassard noir pour l’interdiction de l’importation des types de motos utilisés par les terroristes

Le mouvement Brassard noir a animé une conférence de presse ce 30 novembre 2021 au Centre national de presse Norbert Zongo à Ouagadougou. Selon ledit mouvement, le Burkina Faso est en guerre et un changement de comportement pour être en phase avec les réalités du moment s’impose. Pour ce faire, il invite l’Etat burkinabé à sévir en interdisant l’importation des types de motos utilisés par les groupes terroristes.

 A l’instar de plusieurs mouvements de la société civile et des partis politiques, le Mouvement Brassard Noir a donné sa lecture de la situation sécuritaire. Face aux Hommes médias, tout en déplorant la situation sécuritaire délétère, le Mouvement a invité l’Etat burkinabé en prendre de mesures fortes, en interdisant toute importation des types de motos utilisés par les groupes armées. Pour Boukaré Conombo président du Brassard noir et ses camarades, cette mesure permettra de couper le lien entre certains hommes d’affaires et les terroristes.

Convaincu que les terroristes sont ravitaillés en matériels et vivres par certaines hommes d’affaires, le Mouvement Brassard noir à travers son président a invité la justice à traquer tous les collaborateurs des terroristes, notamment ceux qui font la contrebande du carburant ainsi que certaines structures de santé en connivence avec criminels. Le Mouvement a salué la résilience du peuple burkinabè et l’a invité à beaucoup plus de collaboration avec les FDS, car, dit-il, sans l’implication de tous, il est difficile de venir à bout des forces du mal.

Toutefois, Boukaré Conombo et ses camarades ont condamné l’irresponsabilité du CFOP, qui, disent-ils, manque de clairvoyance. De leur point de vue, la décision du CFOP de se retirer des instances du dialogue politique initié par le Chef de l’Etat, l’ultimatum donné au gouvernement, son soutien affiché à la marche du 27 novembre dernier, sont entre autres comportements visant seulement la conquête du pouvoir par des moyens illégaux et ce, au détriment de l’intérêt supérieur de nation.

Se réclamant aussi des idéaux de Thomas Sankara, le Mouvement s’est prononcé sur le procès de l’assassinat du père de la révolution burkinabè en cours. Sur ce sujet, le Brassard noir a salué la tenue ce procès qu’il qualifie d’historique. Boukaré Conombo et ses camarades se sont Au peuple burkinabè, Au peuple burkinabè, Au peuple burkinabè, indignés contre les propos tenus par l’avocat de Blaise Compaoré, Me Pierre Olivier Sur, le 12 octobre dernier.

Pour eux l’avocat aurait qualifié le procès de l’assassinat de Thomas Sankara de « ridicule ». Chose que le Mouvement estime insultant pour la justice burkinabè, voire même un deuxième assassinat du père de la révolution. Le Brassard noir a invité l’avocat en question à présenter ses excuses au peuple burkinabè.

Daouda KIEKIETA (Stagiaire)

 

 

Articles similaires

JOURNEE INTERNATIONALE DES PERSONNES AGEES: message de la ministre en charge de la Femme

ActuBurkina

DROIT A L’ALIMENTATION AU BURKINA: la Coalition pour le plaidoyer peut compter sur  l’UPC

ActuBurkina

UPC: Zéphirin Diabré reconduit pour un mandat de 4 ans

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR