ActuBurkina
A la une Politique

CRISE SECURITAIRE AU BURKINA :« Ce n’est pas du rôle de l’Opposition politique de demander de destituer des ministres », Faisal Nanema, président du MDVE

Le Mouvement pour la démocratie et le vivre-ensemble (MDVE) a animé une conférence de presse dans l’après-midi du 25 juin dernier à son nouveau siège à Ouagadougou.  Les responsables du mouvement se sont prononcés sur la situation nationale suite aux évènements malheureux de Solhan dans la nuit du 4 au 5 juin 2021 et qui ont couté la vie à une centaine de personnes.

Au cours de la conférence de presse du 25 juin dernier, animé à Ouagadougou par le président du Mouvement pour la démocratie et le vivre-ensemble (MDVE), Ousseini Faisal Nanema, le gouvernement du Burkina Faso a été interpeller sur son rôle régalien de protéger la nation burkinabè dans ses limites territoriales ainsi que tous ces fils et filles qui y vivent au regard de l’évolution de l’actualité au plan sécuritaire. « Il est du devoir du gouvernement d’assurer la sécurité de tous les burkinabè sans distinction aucune », a affirmé sans détour Ousseini Faisal Nanema.

Le MDVE tout en apportant son soutien au président du Faso et à son gouvernement les invite à plus d’efforts afin de garantir la sécurité au burkinabè. Pour le président du MDVE, la sécurité est un droit pour tous les citoyens et non un luxe. Et pour cela le gouvernement devrait s’employer à la leur garantir au quotidien. Le MDVE exhorte l’exécutif burkinabè à trouver les voies et moyens pour doter les Forces de défense et de sécurité en armes de combat conséquents, eux qui qui se battent au quotidien au prix de leur vie pour apporter la quiétude aux Burkinabè.

Concernant la demande de démission du Premier ministre et du ministre de la défense par l’opposition politique, suite aux évènement malheureux de Solhan, dans la nuit du 4 au 5 juin 2021 et qui ont couté la vie à une centaine de personnes, le président du MDVE s’est voulu on ne peut plus clair en ces termes « Ce n’est pas du rôle de l’opposition politique de demander de destituer des ministres »

Sur la réconciliation nationale, le MDVE a dit bien accueillir les premières actions du président du Faso sur ce vaste chantier en ce qui concerne surtout le retour des exilés politiques comme l’ex président Blaise Compaoré et Yacouba Isaac Zida. Un meeting de soutien au chef de l’Etat pour la réconciliation et le vivre-ensemble est prévu par le MDVE dans les tous prochains jours, a annoncé son président pour conclure.

Kiswendsida Fidèle KONSIAMBO

Articles similaires

Qualifications CAN 2021 : Les Etalons battent le Soudan du Sud (1-0)

ActuBurkina

SIMON COMPAORE  A OUAHIGOUYA : le MPP restitue les faits

ActuBurkina

Algérie: le président de l’Assemblée nationale rend le tablier

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR