ActuBurkina
A la une Politique

Coup d’Etat au Burkina: l’ONA invite le MPSR à une gouvernance vertueuse

L’Opposition non affiliée (ONA) à travers la conférence des présidents des partis membres, invite les nouvelles autorités du pays à une gouvernance vertueuse. Cela en tirant “les leçons des expériences douloureuses” du pays.

L’ONA constate le fait accompli de la démission de Monsieur Roch Marc Christian KABORE de ses fonctions de Président du Faso le 24 janvier 2022.
L’ONA constate le fait accompli de la récupération du pouvoir politique d’Etat par des militaires, la suspension de la constitution, la dissolution du gouvernement et de l’Assemblée nationale.

Mis devant les faits accomplis, l’ONA juge grave et regrettable tout fait de changement anticonstitutionnel de gouvernement dans la gestion d’une république démocratique. Toutefois, l’ONA tient pour responsable le régime MPP de Roch Marc Christian KABORE et ses alliés de l’APMP. Ce régime n’a pas su avoir un dialogue inclusif avec tous les acteurs d’opposition, et s’est limité à coopérer avec les acteurs choisis à sa guise pour la gestion de questions politiques d’envergure nationale intéressant la vie de toutes les composantes de notre peuple. Ce régime n’a pas su s’ouvrir à différentes compétences dont les FDS, les OSC, les partis politiques, la diaspora et s’est limité à une vision partisane et discriminée dans la gestion de graves difficultés qui exigeaient l’union et la contribution de toutes les forces vives de la nation.

Au lieu d’une compromission, l’ONA est restée cohérente et constante dans ses contributions et interpellations pour une gouvernance plus ouverte et plus efficace, mais elle n’a pas été entendue à sa juste valeur. L’ONA espère que tous les acteurs qui seront impliqués dans la gestion de notre Pays sauront tirer leçons de nos douloureuses expériences en vue de mettre en place une gouvernance plus vertueuse et plus respectueuse de l’intérêt suprême du peuple dans notre avenir commun.

Dans les circonstances exceptionnelles que traverse notre Nation, l’ONA met en garde contre toute mauvaise gestion qui plongera encore le Pays dans des difficultés plus profondes.

En toute responsabilité, les partis membres de l’ONA:

-Décident de rester constamment saisis de la situation, de délibérer et d’aviser sur toute question fondamentale qui se posera à notre peuple

-Appellent les nouvelles autorités à tenir de larges concertations pour organiser le retour à un ordre constitutionnel et démocratique normal, dans un environnement sécurisé et stabilisé, conformément à l’intérêt supérieur du peuple.
-Acceptent de donner tout avis et d’apporter toutes contributions nécessaires à la normalisation de la situation, à la stabilisation de la Nation et à la gestion de l’Etat.
-Appellent les partenaires extérieurs du Burkina Faso et la communauté internationale à privilégier le dialogue et la coordination avec les nouvelles autorités pour une gestion responsable et amiable des divergences de vues qui s’élèveront.

Devant les responsabilités que chacun doit assumer, l’ONA:
Est déterminée à agir en tant que bloc politique progressiste et républicain.
Appelle au respect des droits et libertés fondamentaux des personnes.
L’ONA appelle la population à se tenir en éveil pour instituer une gouvernance correcte, inclusive.

Articles similaires

ENROLEMENT BIOMETRIQUE : le CRJC invite les jeunes à se faire massivement enrôler

ActuBurkina

Lutte contre le terrorisme au Sahel : l’opposition pour une forte implication de la CEDEAO, de l’UA et de l’ONU

ActuBurkina

MANDAT D’ARRET CONTRE GUILLAUME SORO : le RAD « invite les autorités burkinabè à ne point se prêter à ce jeu de fourbe »

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR