ActuBurkina
A la une Ma parole Politique

Coup d’Etat au Burkina : « Il fallait prendre en compte les aspirations de la jeunesse », Rosalie Tarnagda, membre BPN de l’UNDD

Ceci est une réaction de Rosalie Tarnagda, membre du bureau politique national de l’Union nationale pour la démocratie et le développement (UNDD) sur le coup d’Etat intervenu le 30 septembre dernier. Pour elle, l’UNDD garde toujours sa posture de soutien au MPSR. Lisez plutôt !

« Notre position n’a pas changé, et nous soutenons toujours le MPSR. Nous ne sommes pas étonnés par ce qui est arrivé. Le président de l’UNDD, Me Hermann Yaméogo a toujours dit et insisté avec le président Damiba sur la question de la diversification des partenaires surtout dans la lutte contre le terrorisme, et surtout de la coopération avec la Russie. Aussi fallait-il prendre en compte les aspirations de la jeunesse à savoir discuter d’égal à égal avec les différents partenaires pour ainsi éviter la condescendance.

Notre parti a toujours appelé à l’union au sein de l’armée ainsi qu’à la réconciliation nationale de façon générale. Ce qui n’a pas été pris en compte par le président Damiba.

En gros nos orientations n’ont pas été prises en compte par le président Damiba à savoir la réconciliation nationale et le fait d’assumer concrètement son pouvoir par une loi d’habilitation parlementaire qui lui a été donnée. En effet, nous attendions de cette loi parlementaire, l’amnistie et la grâce présidentielle soit une réalité.

Alors que la crise s’était déclarée au sein de l’armée, il fallait vite se pencher sur la question. Nous avons toujours préconisé qu’il y ait une entente au sein de l’armée avec le concours de certaines personnalités morales. Les problèmes liés à l’armée devraient être réglés en interne pour ne pas faire obstacle à la vie de la nation.

Nous demeurons donc sur notre ligne, celle du soutien au MPSR, car la réconciliation et la refondation de l’Etat à toujours été notre cheval de bataille depuis bien longtemps »

Rosalie Tarnagda, membre du BPN de l’UNDD

Articles similaires

AFRIQUE: 126 millions de  médicaments illicites saisis en 2 semaines

ActuBurkina

TRAITEMENT DU CORONAVIRUS : les États-Unis retirent l’utilisation d’urgence de l’hydroxychloroquine

ActuBurkina

JOURNEE NATIONALE DE LA LIBERTE DE LA PRESSE : le message du ministre de la Communication

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR