ActuBurkina
A la une Société

COTE D’IVOIRE : nouvelles attaques de cortèges ministériels

Après l’attaque du cortège de ministre Achi Patrick le 29 octobre dans  la zone d’Akoupé et  celui du ministre du budget Sanogo Moussa, le 1er  novembre à Yamoussoukro, c’est  au tour des ministres Sidi Touré et Amédé Kouakou  d’essuyer des tirs le 3 novembre, selon des médias ivoiriens  qui ajoutent que l’attaque du cortège du ministre de la Communication et des Médias, Sidi  Touré a fait cinq blessés dont un civil et quatre militaires. Celui du ministre Amédé Kouakou s’est soldé par la mort du  chargé de mission du DEAJ dans la Sous-préfecture de Toumodi. 

A en croire les  confrères, le cortège du porte-parole du gouvernement a essuyé des tirs de calibre 12 et des jets de projectiles, au niveau des villages d’Assengou- N’gottran et d’Affotobo, alors qu’il se rendait à Bouaké en provenance de Béoumi, le 3 novembre 2020. Bilan : un blessé par balles, et plusieurs blessés légers dus aux éclats de vitres, ainsi que des véhicules endommagés. Le véhicule du ministre Sidi Touré n’a pas été touché.

Le même jour, dans le village de Bli, dans la sous-préfecture de Toumofi, la même scène s’est produite où le cortège du ministre de l’Equipement et l’Entretien routier, Amédé Koffi Kouakou, a fait l’objet d’une attaque à l’arme à feu, faisant un mort.

Bien avant cette date, précisément le 1er novembre, c’est le cortège du ministre du Budget  qui a été attaqué à Yamoussoukro, faisant un porté disparu.

Le 29 octobre dernier, alors qu’il rentrait d’un meeting, le ministre d’Etat, secrétaire général de la Présidence a vu son cortège essuyé des tirs. Aucune victime n’a été enregistrée lors de cette attaque.

actuburkina

Articles similaires

COVID-19 AU BURKINA : 110 nouveaux cas à la date du 7 décembre

ActuBurkina

CAMEROUN : Serge Espoir Matomba, candidat déclaré à la présidentielle 2018

ActuBurkina

Equité du système fiscal burkinabè : les 7 recommandations du CERA-FP

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR