ActuBurkina
A la une Société

COTE D’IVOIRE : encore un mouvement d’humeur d’hommes en treillis

La ville d’Adiaké est dans la tourmente depuis ce matin du mardi 7 février 2017. Des tirs nourris imputés aux éléments des Forces spéciales de la Base Lagunaire Maritime d’Adiaké se sont fait  dans cette localité. Selon une source sur place, ces soldats réclameraient la même prime que leurs collègues de Bouaké qui ont pris les armes en début janvier 2017.

Ces hommes seraient des militaires sous les commandements du Général Lassina Doumbia à qui ils reprocheraient de les avoir « grugés » sur la prime journalière de sécurisation des frontières. Au lieu de 8 000 F CFA par personne et par jour, le Général leur verserait la somme de 1 000 F. Et au lieu de la rétribution mensuelle des soldats qui serait de 250 000 F, le Général Lassina Doumbia leur aurait versé 50 000 F en lieu et place.

Les Forces spéciales ont donc décidé de se faire entendre avec des tirs nourris retentissants depuis ce matin dans la ville, bloquant les entrées et sorties de la Base Lagunaire Maritime d’Adiaké.

Le calme est revenu dans la caserne et la haute hiérarchie militaire, notamment le général de division Sékou Touré, chef d’état-major des armées, et son adjoint et commandant des Forces spéciales, le général de brigade Lassina Doumbia, accompagnés du général Vagondo Diomandé, le chef d’état-major du président de la République, devaient s’y rendre pour mener des discussions avec les protestataires.

Abidjan.net

Articles similaires

Etats-unis : Colin Powell, secrétaire d’Etat sous George W. Bush, est mort des suites du Covid-19

ActuBurkina

REPRISE DU DIALOGUE POLITIQUE AU BURKINA: « Il n’y a pas de honte à reconnaitre ses erreurs », dixit le président du MPP Simon Compaoré

ActuBurkina

Contribution de la diaspora au développement du Burkina Faso : Le Premier ministre s’entretient à New York, avec Princess Abze Djigma

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR