ActuBurkina
A l'etranger A la une Politique

Côte d’Ivoire: le chef d’état major des armées françaises en visite

C’est une visite au pas de course pour le général Thiery Burkhard. Après un échange avec le chef d’état-major ivoirien des armées, le général Lassina Doumbia, et le ministre de la Défense, Téné Birahima Ouattara, le haut gradé français s’est rendu à Jacqueville pour visiter les locaux de l’académie intenationale de lutte contre le terrorisme, inaugurée en juin dernier.

Un projet qui permettra de renforcer l’autonomie des forces ivoiriennes pour lutter contre la menace jihadiste de plus en plus réelle en Côte d’Ivoire et dans la sous-région, selon le général Thierry Burkhard. « Le but est de faire profiter les pays de la sous-région. L’année dernière c’était 350 stagiaires qui sont venus en stage ici. Des militaires ivoiriens, des juges, des policiers, des gendarmes ivoiriens… Mais c’est aussi ces mêmes personnes qui viennent d’autres pays de la sous-région. Et ça, c’est une chose qui est extrêmement importante », détaille-t-il.

Sur le plan régional, le chef d’état-major français insiste également sur la nécessité des armées de communiquer sur le bien-fondé de leurs opérations, alors que la présence des forces françaises est de plus en plus décriée.

Prenant l’exemple du Mali, le genéral estime que « les massacres répétés que produisent les terroristes, dans l’absolu ce n’est pas gagner le cœur des populations. Et pour autant, ils arrivent à affaiblir les gouvernements en place et développer le sentiment contre l’armée française. Donc cela veut dire que nous aussi, on doit être capable de communiquer, de montrer ce qu’on fait. L’armée française, comme l’armée ivoirienne et les armées africaines, doivent progresser dans ce domaine-là ».

Le général Burkhard a aussi soutenu le dispositif sécuritaire de l’armée ivoirienne à sa frontière Nord, régulièrement ciblée par des attaques attribuées à des groupes jihadistes

Source: RFI

Articles similaires

Coup d’Etat au Gabon : Ali Bongo placé « en résidence surveillée », un de ses fils arrêté

ActuBurkina

LA CENI RECRUTE 45 CADRES D’APPUI

ActuBurkina

Burkina: le Conseil des ministres du mercredi 15 février 2023

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR